Mission Thévenoud, priorité au chauffeur ?

« C’est un excellent travail pour quelqu’un d’étranger à notre secteur d’activité mais quels effets suivront ces déclarations ? Certains aspects des propositions peuvent laisser dubitatif », commentait, le 24 avril dernier, Didier Hogrel, président de la FNDT, au sortir de la présentation à l’Assemblée nationale du rapport de la mission de concertation conduite par le député Thévenoud. « Nous devons analyser les propositions et le détail du rapport avec nos adhérents pour apporter une réponse constructive », tempère Gérard Gabet, président de la FFTP. Une chose est claire, les taxis et leurs organisations professionnelles restent méfiants et peu disposés à voir se rejouer le scénario du protocole d’accord qui avait suivi le plan Attali en 2008.

 

Propositions constructives
Modernisation des tarifs applicables aux taxis, interdiction de maraude électronique, augmentation des forces de police et des capacités de contrôles… : disponible en son intégralité sur le site http://www.thomasthevenoud.fr, le rapport aborde sans tabou le développement de l’activité des VTC et la modernisation du taxi. Ce travail minutieux présente 30 propositions s’appuyant sur un rapport synthétique de 87 pages qui intégre l’analyse des 50 auditions réalisées par le député et les contributions des 8 groupes de travail composés de représentants des taxis et des VTC. « La plupart des propositions de cette mission nécessitent des modifications législatives, c’est la raison pour laquelle une proposition de loi sera très prochainement déposée à l’Assemblée nationale », complète le député après avoir remis personnellement le rapport au Premier ministre, Manuel Valls.

Haro sur les applis
En proposant de « mettre à disposition gratuitement les informations relatives à la localisation, à la disponibilité et au tarif des taxis, afin que tout éditeur d’application puisse mettre en relation clients et chauffeurs en temps réel », le texte ouvre une boîte de Pandore dont l’Europe ignore encore toutes les conséquences. « L’ «  open data  » des taxis serait alimenté par les autorisations de stationnement, dont la délivrance serait accompagnée d’une obligation de figurer dans la base de données publique. La concurrence entre applications s’exercerait alors au niveau des services. » Outre que cette mesure fait fi des investissements des centraux radio historiques mais aussi des sociétés d’application smartphone pour taxis, elle laisse entrevoir de nouveaux risques de dérives dont les clients pourraient rapidement être les premières victimes : des professionnels qui désertent la « rue », préférant « planquer » en spéculant sur les enchères des courses proposées par les différentes applications… Shanghai en a déjà fait l’expérience : les autorités municipales viennent de mettre un coup d’arrêt à la politique de développement tous azimuts des applications smartphone pour taxis en interdisant leur utilisation aux heures de pointe afin de « remettre des taxis dans la rue » *
Enfin, la garantie de la confidentialité des données de chacun risque d’être à nouveau remise en cause car les dérives de piratage ou de « flicage » ne rencontrent pour l’instant aucun réel obstacle.

Attention au dégel
Enfin, suspendues depuis le début de la mission, les immatriculations des VTC par Atout France voient leur gel maintenu. Dénonçant cette mesure comme un frein à l’emploi, certains représentants de sociétés smartphone VTC oublient de signaler que les préfectures poursuivent la délivrance des cartes professionnelles de chauffeurs qui peuvent aisément être embauchés par les entreprises déjà immatriculées et affiliées à leurs plates-formes. Néanmoins, la situation reste préoccupante car même si la mission Thévenoud invite à la réforme de la commission d’Atout France, elle ne prévoit aucune disposition quant à sa reprise d’activité et aux demandes d’immatriculations en attente. Le risque pèse donc sur les transporteurs de voir déferler les inscriptions d’auto-entreprises dès la fin de la suspension des immatriculations… ce que redoutent particulièrement tous les professionnels en activité, qu’ils soient taxis ou VTC !

HM

* 100% News n° 30, « Applis taxi  interdites à Shanghai »,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :