Mêmes causes, mêmes effets

À quelque cent kilomètres de Lille et une soixantaine de Metz, bref, à deux pas de chez nous, les taxis des deux monarchies européennes que sont la Belgique et le Luxembourg sont soumis à rudes épreuves. D’abord à Charleroi où les taxis belges en appellent au bourgmestre pour mettre au pas les autorités aéroportuaires, ensuite dans le Grand-Duché où, après un an d’âpres négociations, la refonte totale de la réglementation est en bonne voie.

Carolos en colère
Deuxième agglomération wallonne après Liège, Charleroi bénéficie d’un des cinq aéroports de Belgique. Situé à une cinquantaine de kilomètre au sud de Bruxelles, l’aéroport de Charleroi Bruxelles-Sud – BSCA, est considéré comme l’un des tout premiers aéroports low cost du monde (6,5 millions de passagers par an). Et quand bien même la métropole wallonne ne compte « que » 450 000 habitants, on estime la zone de chalandise de BSCA à 5 millions de passagers potentiels à moins d’une heure de route. On peut dès lors comprendre la colère des taxis « carolos » – appellation affectueuse pour désigner les habitants de Charleroi – quand les autorités aéroportuaires ont décidé, en début d’année, de ne réserver l’accès au site qu’à une trentaine de professionnels… sur les 142 taxis que compte l’agglomération ! Le GTL, principale organisation syndicale de taxis outre-Quiévrain, a demandé aux autorités de tutelle d’intervenir. En effet, en Belgique, c’est aux autorités communales – le bourgmestre de Charleroi, dans le cas présent – que revient le droit d’accorder une autorisation d’exploiter sur tous les lieux de stationnement, publics ou privés, situés sur le territoire de la commune, dès que ces lieux constituent une voie ouverte à la circulation du public.
Une initiative d’autant plus paradoxale de la part de BSCA qu’en 2009, la Ville de Charleroi avait demandé une augmentation du nombre de taxis au prétexte de la présence d’un aéroport sur son territoire…
Grand ménage au Grand-Duché
Il aura fallu près d’une année de concertation entre pouvoirs publics, professionnels et consommateurs pour que le projet de loi visant à une refonte radicale du système d’organisation des taxis luxembourgeois voie enfin le jour. Les objectifs ? Lutte contre les locations illégales de plaque et le non-respect des zones de prise en charge, côté professionnels ; baisse du prix des courses, côté autorités. Pour ce faire, les taxis luxembourgeois et le ministère du Développement durable et des Infrastructures sont tombés d’accord pour redéfinir les zones de prise en charge qui, jusque-là, correspondaient au territoire de la commune, abaissant leur nombre à 13 sur l’ensemble du Grand-Duché. À savoir que le Luxembourg compte 106 communes concentrées sur une superficie légèrement supérieure à celle du département des Yvelines…
Par ailleurs, la future loi envisage de privilégier les sanctions administratives aux poursuites pénales afin de rappeler à l’ordre les contrevenants, qu’ils soient taxis ou transporteurs. Et, last but no least, un dernier volet préconise une libération des prix du secteur dans le but avoué de les faire baisser. Accueillie avec satisfaction par les taxis luxembourgeois, cette mesure s’accompagne de contreparties, notamment l’affichage des tarifs kilométriques à l’intérieur et à l’extérieur du véhicule et, en station, le libre choix du taxi par le client. Sans vouloir jouer les donneurs de leçons, rappelons simplement à nos voisins luxembourgeois qu’en France, ce type de mesure, quel que soit le secteur où il s’est appliqué, a eu pour effets notables d’accentuer la paupérisation d’une partie de la profession concernée, de dégrader la qualité de service dans son ensemble… et d’augmenter les prix pour le consommateur !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :