Globes du taxi 2022, un millésime de prestige !

Prix annuel valorisant la profession, les Globes du taxi 2022 ont été remis ce 10 juin dernier lors d’une cérémonie organisée sous l’égide de la Mairie de Paris dans l’auditorium de l’Hôtel de Ville. Réalisé par l’association Les Nouveaux Taxis Parisiens – LNTP ainsi que le commissaire de l’exposition du Salon des taxis, Marc Szperling, le millésime a été une nouvelle fois un temps fort en émotion.
Les meilleurs taxis 2022
Accueillant invités, personnalités partenaires et médaillés, David Belliard, adjoint à la Maire de Paris en charge de la transformation de l’espace public, des transports et des mobilités, présidait pour la seconde fois le jury. Fervent cycliste, l’élu a réaffirmé en préambule le soutien de la Municipalité au service de mobilité apporté par les taxis et annoncé la création d’une centaine de stations ainsi que l’accélération du maillage des bornes de recharge électrique. Il a ensuite rendu hommage à l’histoire de la profession en remettant le Globe de la personnalité de l’année à André Bosquet, père du 1er lumineux taxi homologué à Paris. Raflant pour la seconde année les Globes des meilleures ventes ainsi que le trophée de la voiture de l’année, Toyota a réaffirmé sa position de leader de l’offre de véhicules taxi. Quant au Globe de l’innovation, il a été attribué au Clark de Lifeaz, premier défibrillateur sur abonnement qui équipe déjà nombre d’artisans et flottes dans tout l’Hexagone.

Les lauréats 2022 : (de gauche à droite) Arthur Bénichou et Angèle Danneel (Lifeaz) , Fabrice Conort (Toyota), André Bosquet , personnalité de l’année. ©E.Pothier

Le plein d’émotion
Mais si les trophées des Globes du taxi 2022 ont valorisé l’expertise de la profession tant sur son exigence en matière de véhicule qu’en matière de technologie embarquée, c’est la trentaine de chauffeurs de taxi à laquelle a été remise la Médaille de taxi qui a touché au cœur l’assemblée. Témoignant de leur gratitude pour un métier de longue haleine, honorés de voir leur implication professionnelle distinguée et partageant leurs plus beaux souvenirs, ces Médaillés du taxi promotion 2022 ont confirmé le sens et l’importance de l’événement. Dans une ambiance animée par l’orchestre Tarif-A, composé de chauffeurs, les participants ont profité de l’accueil convivial des membres bénévoles des LNTP. Chapeau à tous !

L’orchestre Tarif-A a une nouvelle fois conquis l’auditoire. ©E.Pothier
Les membres du jury ont décerné la Médaille du taxi à une trentaine de chauffeurs. ©E.Pothier
©E.Pothier
©E.Pothier

Un jury au cœur du taxi
C’est au Chalet des Îles, au bois de Boulogne à Paris, que le jury des Globes du taxi a procédé à l’étude des candidatures le vendredi 3 juin. Si les votes du public, des membres LNTP et des médaillés des années précédentes ont été déterminants dans la nomination des lauréats, les échanges suscités par les candidatures « Véhicules 2022 » révèlent, comme à chaque édition de l’événement, les tendances du secteur ainsi que l’offre disponible pour les chauffeurs. La sélection recensait 17 véhicules commercialisés entre janvier et décembre 2021, dont 11 SUV, reflet de la mode marketing en vigueur chez la majorité des constructeurs automobiles malgré l’encombrement sur la voie publique de ce type de modèle. L’ensemble de la sélection était majoritairement à motorisation électrique. Soulignant la problématique du développement des infrastructures de recharge et des conditions de praticité nécessaire à l’exploitation taxi, les membres du jury ont pu apprécier l’évolution de ces véhicules. La moitié des modèles présentés annonce désormais une autonomie de 400 et 500 km – hors utilisation des équipements électriques nécessaires aux taxis ou au confort des passagers. Des résultats encourageants mais encore insatisfaisants, en particulier pour les taxis en ruralité. Du côté des hybrides, quatre modèles étaient éligibles. Bien qu’ait été soulignée l’opportunité de ce mode de carburation afin de satisfaire au calendrier de la transition énergétique, l’expérience des conditions de circulation notamment en Île-de-France rangerait l’acquisition d’un hybride rechargeable au rang de « fausse bonne idée ». Enfin, l’innovation en la matière devrait nous surprendre d’ici la fin de l’année avec l’arrivée de l’offre hydrogène. Les membres du jury n’ont pas manqué de noter le tarif de ces véhicules qui avoisine, sauf rares exceptions, les 50 000 € ! Espérons que d’ici la prochaine édition des Globes du taxi, la filière s’organise afin de favoriser une baisse des prix !

Le jury des Globes du taxi 2022. ©E.Pothier

Un jury au cœur du taxi
C’est au Chalet des Îles, au bois de Boulogne à Paris, que le jury des Globes du taxi a procédé à l’étude des candidatures le vendredi 3 juin. Si les votes du public, des membres LNTP et des médaillés des années précédentes ont été déterminants dans la nomination des lauréats, les échanges suscités par les candidatures « Véhicules 2022 » révèlent, comme à chaque édition de l’événement, les tendances du secteur ainsi que l’offre disponible pour les chauffeurs. La sélection recensait 17 véhicules commercialisés entre janvier et décembre 2021, dont 11 SUV, reflet de la mode marketing en vigueur chez la majorité des constructeurs automobiles malgré l’encombrement sur la voie publique de ce type de modèle. L’ensemble de la sélection était majoritairement à motorisation électrique. Soulignant la problématique du développement des infrastructures de recharge et des conditions de praticité nécessaire à l’exploitation taxi, les membres du jury ont pu apprécier l’évolution de ces véhicules. La moitié des modèles présentés annonce désormais une autonomie de 400 et 500 km – hors utilisation des équipements électriques nécessaires aux taxis ou au confort des passagers. Des résultats encourageants mais encore insatisfaisants, en particulier pour les taxis en ruralité. Du côté des hybrides, quatre modèles étaient éligibles. Bien qu’ait été soulignée l’opportunité de ce mode de carburation afin de satisfaire au calendrier de la transition énergétique, l’expérience des conditions de circulation notamment en Île-de-France rangerait l’acquisition d’un hybride rechargeable au rang de « fausse bonne idée ». Enfin, l’innovation en la matière devrait nous surprendre d’ici la fin de l’année avec l’arrivée de l’offre hydrogène. Les membres du jury n’ont pas manqué de noter le tarif de ces véhicules qui avoisine, sauf rares exceptions, les 50 000 € ! Espérons que d’ici la prochaine édition des Globes du taxi, la filière s’organise afin de favoriser une baisse des prix !

L’équipe de bénévoles LNTP. ©E.Pothier

Feuilleter l’édition n°228 de 100% NEWS TAXIS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :