Edito : Poker menteur

Coupant la radio après le flash info, mon taxi se renfrogne sous son masque. Dans la grisaille automnale du ciel parisien, l’évitement du dérapage d’un cycliste sur un tapis de feuilles mouillées le sort de sa torpeur. « La COP26, c’est bien que du blablabla ! Je ne suis pas le père de Greta Thunberg mais ça ne tourne pas rond ! », grommelle-t-il. « Je dois changer de voiture et je ne sais pas qui croire ! La mairie ou mon concessionnaire ? ».
En marge de la COP26 à Glasgow et en compagnie de 24 pays, 41 villes ou États régionaux et 28 flottes ou plateformes de mobilité partagée, 11 constructeurs automobiles ont signé un accord les engageant à mettre fin à la vente de véhicules thermiques. « Ensemble, nous travaillerons pour que toutes les ventes de voitures et de fourgonnettes neuves soient à zéro émission dans le monde d’ici 2040. » Parmi les signataires, on notera la cruelle absence de pays et de constructeurs tels que la France, Renault-Nissan-Mitsubishi, Toyota et Volkswagen…
Agitant à leur tour le gobelet de dés, les collectivités locales maintiennent quant à elles la mise sur une interdiction progressive des motorisations thermiques. Anticipant le cadre défini réglementairement par le plan Climat et la loi Mobilités, la métropole du Grand Paris interdira en 2024 la circulation aux véhicules Crit’Air 3, et Clermont-Ferrand, Toulouse, Grenoble, Lyon, Marseille, Rouen, Saint-Étienne, Strasbourg, Toulon, Toulouse peaufinent déjà leur calendrier !« Mais comment je vais faire ? » désespère mon chauffeur. Dans notre précédente édition, David Belliard, adjoint mobilités de la Mairie de Paris, rappelait les règles du jeu. « L’interdiction du diesel à Paris avait été annoncée par la Maire de Paris dès 2017. […] Il n’y aura pas de dérogations globales. Des dérogations révisables annuellement seront en revanche bien sûr prises s’il n’existe pas d’alternative aux moteurs thermiques. »
Obligés de mettre en œuvre la transition énergétique au risque de perdre leur chemise devant la justice, les responsables politiques locaux ne pourront pas refuser la main en passant le plateau !
Les dés sont jetés…


Hélène Manceron

Plus d’info :
Déclaration de la COP26 sur l’accélération de la transition vers les voitures et camionnettes 100 % zéro émission
Lire la déclaration
« Quelle place pour le taxi dans le Paris de demain ? », Interview de D. Belliard, Adjoint mobilité – Mairie de Paris
Lire l’article

Feuilleter l’édition n°214 de 100% NEWS TAXIS

Consulter les annonces

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :