Edito : Cocktail énergétique pour un bon Crit’air

Si les catastrophes naturelles nous rappellent régulièrement à la réalité du dérèglement climatique, la nouvelle flambée des coûts des énergies nous alerte quant à elle sur les enjeux de la transition énergétique dans notre quotidien. Mobilisés pour réduire l’impact de la dépendance énergétique des populations de peur d’être cloués au pilori, les gouvernements cherchent à endiguer ce nouvel accès de fièvre de nos économies. Les boucliers tarifaires sont brandis afin d’endiguer l’assaut des prix surtaxés. La victoire des candidats aux élections ne semble plus se mesurer au score du taux de chômage mais au poids du poste énergie dans la consommation des ménages.
En prévision des jeux Olympiques, mon taxi parisien s’est équipé. Renouvelant son véhicule en moyenne tous les 4 ans, ce n’est pas sa dernière voiture avant qu’en 2024, la capitale refuse l’accès aux véhicules diesel (même neufs) ainsi qu’aux véhicules essence d’avant 2011. Il a investi dans une hybride rechargeable. Un top de la technologie qui gagne du terrain face aux tout-électrique et bénéficie d’un bonus écologique. Profitant de la monotonie des embouteillages, je l’interpelle : « Content de participer au sauvetage de notre planète ? » Il accueille ma provocation par un sourire dans le rétro central et commence à manipuler les écrans qui entourent son volant.
« C’est bien mais les journées sont longues et je roule quasi la moitié du temps grâce au moteur thermique pour forcer la recharge », m’indique-t-il en pointant du doigt le schéma apparu sur son tableau de bord. « Ma femme va s’acheter une petite électrique et nous allons faire installer une borne dans notre garage. Pour mon prochain taxi, je ne sais pas encore. On verra ce que propose l’hydrogène… Nos ancêtres ont bien commencé avec des chevaux et le dernier cocher parisien n’a disparu qu’en 1965 ! » Le feu passe au vert, les motos mettent les gaz et une bouffée de monoxyde de carbone envahit l’habitacle. Relevant la vitre, j’apprécie l’épaisseur du masque qui recouvre mon visage.

Hélène Manceron

Feuilleter 100% NEWS TAXIS n°211

Consulter les annonces

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :