Taxis de Cannes, sans faire de cinéma

Débutant cet été 2021 par un festival désorganisé par les mesures sanitaires, les taxis de Cannes vont une nouvelle fois faire face à une saison touristique « exceptionnelle », conséquence de la pandémie : absence de la clientèle traditionnelle, concurrents déloyaux tous azimuts… Les 155 taxis cannois ont mis en place une organisation « atypique » pour s’adapter aux pics d’affluence comme à la saison basse, ils entretiennent une relation constructive avec leur municipalité et peuvent compter sur une communauté professionnelle reposant sur un central, un syndicat et un centre de formation. Rencontre avec Philippe Ciarapica, président de la Chambre syndicale des patrons taxis.

Philippe Ciarapica, président de la Chambre syndicale des patrons taxis de Cannes

Été 2021, covid et racoleurs

Taxi depuis 25 ans, Philippe Ciarapica vit son premier Festival en tant que président de l’organisation professionnelle. Soutenu par son bureau, il a dû gérer de nombreuses difficultés afin de permettre aux taxis cannois de réaliser leur service lors de cet événement emblématique international : camions de l’armée garés en station, VTC circulant à reculons sur la Croisette, stations de taxis squattées, etc. « Dans l’urgence, la disponibilité et la réactivité des service municipaux témoignent de la crédibilité de notre Chambre syndicale », résume Philippe. « Pendant les confinements, nous avions le droit de travailler mais nous n’avions pas de clients. Le temps que les pouvoirs publics s’organisent, nous avons réalisé en coordination avec la Mairie la prise en charge gratuite des soignants. Pour protéger les chauffeurs malgré la pénurie, la Ville nous a donné des masques et du gel », explique-t-il. Malgré le dialogue constructif entretenu avec la municipalité, une multitude de VTC et de chauffeurs opportunistes a une nouvelle fois envahie la ville à l’affût des touristes. « En 2020, à suivre son GPS aveuglément, un VTC avait fini dans le port ! Les applications de VTC se revendiquent moins chères que les taxis. Cette publicité mensongère fait beaucoup de tort à notre profession mais les clients en sont les premières victimes. Une partie de la clientèle, surtout étrangère, est malheureusement captée par la notoriété des applications VTC. Depuis quelque temps, nous récupérons de plus en plus de clientèle parisienne déçue par les VTC d’Île-de-France et notre partenariat avec G7 est positif. »

Les taxis étaient estampillés de l’emblème officiel du Festival.

Demande en yoyo

« À Cannes, il y a 70 000 personnes résidant à l’année avec des événements réguliers qui peuvent rassembler jusqu’à 20 000 personnes pendant 5 à 6 jours tel que le MIPIM de l’immobilier. Les congrès sont notre première source d’activité. Ils durent à peu près une semaine mais la prise en charge des équipes techniques peut nous offrir 15 jours de travail selon l’envergure de l’événement », explique-t-il. Comme c’est le cas dans plusieurs villes, les taxis cannois régulent leur présence sur la voie publique afin de répartir le travail, notamment à basse saison. « Notre activité se concentre sur environ 2 kilomètres, entre la mairie et le Martinez », synthétise Philippe. « En hiver, les chauffeurs peuvent se positionner un jour sur deux sur les stations les plus dynamiques. Nous travaillons par équipe en alternant un jour de travail et un jour de renfort. Pour mémoire, vers 1897, du temps des cochers et de l’avènement des taxis-autos, c’est la problématique de répartition de l’accès aux places en station qui est à l’origine de ce système de travail. Avant le bouleversement de la pandémie sur le secteur des salons et des congrès, nous nous organisions même sur les plus gros événements avec les taxis des communes extérieures en sollicitant leur renfort auprès des mairies. Enfin, nous travaillons avec les croisiéristes mais la reprise s’annonce très lente. Les nouvelles dispositions sur l’accostage des grandes unités dans les ports risquent de remettre en cause notre destination. De plus, avec les mesures sanitaires, les seuls passagers qui peuvent sortir des bateaux sont ceux qui ont préalablement acheté leur excursion en bus. »

Adaptabilité et solidarité

« Le taxi est un beau métier. C’est tous les jours pareil mais tous les jours différent. Nous avons la liberté de nos horaires et la crise que nous traversons souligne un autre atout de notre profession : sa capacité d’adaptation. Nous pouvons reporter notre offre de transport sur d’autres segments de clientèle dont la demande émerge tel le transport sanitaire », explique Philippe. « Ce qui me fait de la peine, c’est que l’on nous colle une image archaïque alors que nous sommes une profession toujours dynamique qui a su s’adapter : véhicules hybrides voire 100 % électriques, application de réservation, etc. C’est comme le fantasme tenace sur la valeur de nos licences qui, malgré les interrogations, reste proportionnelle à notre CA. Pour favoriser le recrutement, de nombreux entrants débutent par la location-gérance, chaque demande est étudiée en commission municipale et une enquête de moralité est réalisée sur le chauffeur candidat. En plus des sessions de formation initiale et continue obligatoire, le centre de formation a organisé plusieurs stages de mobilité où s’étaient inscrits de nombreux taxis varois et parisiens. Des licences disponibles, il y en a régulièrement en fonction des départs en retraite ou des réorientations professionnelles. La force des taxis cannois repose sur 3 piliers : le syndicat, le standard et l’école ! »

Propos recueillis par HM

Plus d’info : Centre de formation taxi en Alpes-Maritimes – F.T. 06 – Accéder au site

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :