#taxis #T3P : Été 2020, éviter la déroute

Pour de nombreux acteurs du tourisme, taxis compris, l’été 2020 paraît d’ores et déjà sinistré. Aéroports en sous-régime, touristes étrangers restés au bercail, festivals annulés… Après un mois de juillet morose, le mois d’août risque à nouveau d’éprouver la patience et la trésorerie des chauffeurs. Bien que la profession soit éligible aux aides économiques exceptionnelles mises en place par les pouvoirs publics, peu semblent pouvoir en profiter. Enfin, si l’action judiciaire collective #Action Taxi fait boule de neige au sein de la communauté professionnelle des taxis de France, l’automne risque d’être lourd en procédures pour Uber !
Compta sur le bout des doigts
Attendu avec impatience, le formulaire de demande d’aide du fonds de solidarité pour le mois de juin à destination des entreprises et des indépendants, tous secteurs d’activité confondus, a été mis en ligne le 20 juillet dernier et restera accessible jusqu’au 31 août prochain. Les entreprises éligibles à cette aide pour les mois précédents et qui n’ont pas encore fait leur demande trouveront porte close depuis ce 31 juillet 2020. Ce fonds sera néanmoins prolongé jusqu’au 31 décembre pour les entreprises de l’hôtellerie, restauration, cafés, tourisme, événementiel, sport, culture et celles des secteurs connexes, dont les taxis. Rouvert pendant une dizaine de jours pour les retardataires à la demande des organisations professionnelles taxi, le téléservice ameli.pro permettant de solliciter une demande d’avance au titre de l’indemnisation de perte d’activité auprès de l’Assurance maladie est également définitivement fermé depuis ce 31 juillet. L’échéance du 5 août de la contribution sociale Urssaf sera quant à elle automatiquement reportée. L’organisme social adressera courant de l’été un nouvel échéancier aux chefs d’entreprise et prévient d’une reprise du recouvrement des cotisations à partir du 5 novembre prochain. Enfin, si certains taxis ont pu solliciter l’intervention de l’action sociale du Conseil de la protection sociale des travailleurs indépendants (CPSTI) pour la prise en charge partielle ou totale de leurs cotisations ou pour l’attribution d’une aide financière exceptionnelle, la majorité des entreprises du secteur n’ont pu prétendre aux différentes aides mises en place. Tandis que les cabinets comptables sont débordés par les sollicitations de leurs clients, l’administration fiscale rappelle aux chefs d’entreprise qu’ils doivent effectuer leur déclaration sociale des indépendants (DSI) concernant les revenus 2019 dans les plus brefs délais.
Revanche judiciaire
Rebondissant sur l’arrêt du 4 mars de la Cour de cassation qui instaure un lien de subordination salariale entre les conducteurs de VTC et la plateforme Uber, la mobilisation du collectif #Action Taxi prend de l’ampleur. Réunissant autour d’une cause commune les chauffeurs de taxi de France, le collectif a précisé ses intentions auprès des médias nationaux : « Cette action collective n’a pas vocation de se poser comme une guerre ouverte contre les VTC. Les chauffeurs ne sont pas la cible. Seule la société qui exploite ses chauffeurs, ne respecte pas le droit français et pratique une concurrence déloyale, illégale et insupportable à une industrie tricolore historique, est ici en cause. » Initiative inédite en France, #Action Taxi repose sur la volonté de chaque chauffeur à obtenir réparation et est d’ores et déjà soutenue par Elite taxis France, la Fédération nationale du taxi (FNDT), la Fédération nationale des taxis indépendants (FNTI), l’association Les Nouveaux Taxis parisiens (LNTP) et l’Union nationale des taxis (UNT). Enfin, alors que le directeur général d’Uber, Dara Khosrowshahi, prépare avec le président de la République le prochain sommet Tech For Good qui doit se tenir en novembre prochain, en Grande-Bretagne, une plainte a été déposée contre la multinationale pour l’obliger à être plus transparente sur le fonctionnement de ses algorithmes et sur la destination des données qu’elle récupère. Une procédure qui fait écho à celle initiée le 12 juin dernier auprès de la CNIL par la Ligue des droits de l’Homme, mandatée par plusieurs chauffeurs ubérisés.
Hm

Le saviez-vous ?
Clim et fausse économie
Avec le récent épisode de canicule, nombreux sont les chauffeurs qui s’interrogent sur l’utilisation de la climatisation. Quel impact sur la consommation ? Y a-t-il un risque sanitaire dans le contexte actuel ? D’après les médias spécialisés, la consommation supplémentaire occasionnée par l’utilisation de la climatisation dans les véhicules avoisinerait les 5 % au maximum. « Cela représente à peine 1,5 € par jour pour le confort de mes clients et ma santé car les années à griller au soleil finissent par peser sur les organismes », relativise Joao, taxi parisien. Ajoutons que l’absence ou le dysfonctionnement de climatisation du véhicule serait l’un des premiers motifs de réclamation des passagers. Si certains craignent que l’utilisation de la climatisation participe à la propagation du covid-19, il est à noter que l’Organisation mondiale de la santé ne la déconseille pas. Il conviendra néanmoins de désactiver la fonction recyclage de l’air si votre véhicule en dispose et d’aérer l’habitacle régulièrement en ouvrant les vitres. Pas la peine de mettre la soufflerie à fond, l’orientation des buses d’aération vers le haut de l’habitacle favorisera la distribution de l’air. Un écart de 5 à 7° avec la température extérieure devrait être suffisant pour apporter un sentiment de fraîcheur. Rappelons enfin qu’une clim mal entretenue peut avoir des conséquences néfastes sur la santé et nécessite un passage chez le garagiste. Alors gardons la tête froide !

Plus d’info :
Décret n° 2020-873 du 16 juillet 2020 relatif au fonds de solidarité à destination des entreprises – Accéder au texte 

Impot.gouv.fr – Accéder au site

Protection sociale des travailleurs indépendants (CPSTI) – Accéder au site

Déclaration sociale – Accéder au site

#Action taxi – Accéder au site

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :