Liberté, Égalité, Fraternité, Masque !

En annonçant, lors de son allocution du 14-Juillet, l’obligation du port du masque dans tous les espaces publics clos, le président aurait-il imposé un nouvel emblème dans notre République ? Ravivant la polémique sur la pénurie du début de crise, l’impréparation de notre démocratie en cas de fléau et le business fait sur le dos du risque sanitaire, il a réaffirmé les vertus de l’État providence. Pourtant, c’est bien l’État gendarme qui se profile dorénavant, face à la réticence et la lassitude des citoyens à poursuivre leur mobilisation contre le virus.
La liberté de chacun passe désormais par la dissimulation de nos bouches et de nos nez. Nouvel attribut de notre fraternité, le port du masque est un devoir civique. Philippe Monguillot, chauffeur de bus à Bayonne assassiné au motif qu’il refusait l’accès de son véhicule à des passagers au visage découvert est devenu un martyr de la pandémie. Chez les taxis, profession largement exposée, nombreux ont opté pour « ceinture et bretelles » et se sont équipés de paroi tout en conservant le masque également imposé à leurs passagers. Malgré leurs difficultés économiques, d’autres n’ont pas hésité à opposer un refus de charge à une clientèle par trop laxiste.
Saigné par la dette publique et l’optimisation fiscale pratiquée par de nombreux majors de notre économie, l’État peut-il encore compter sur la loi pour faire appliquer l’égalité ? En Ariège, alors que le conflit fait rage entre bergers et défenseurs des ours, l’ONG de protection de l’environnement Sea Shepherd a lancé, en désespoir de cause, une « prime au braconnier ». Proposant une récompense de 30 000 €, l’association entend briser l’omerta locale sur un crime déjà passible de 150 000 € d’amende et trois ans de prison…
Victimes depuis 2013 de la concurrence illégale et déloyale des plates-formes VTC de mise en relation, les taxis ont pourtant opté pour une action juridique d’envergure afin d’obtenir réparation des préjudices économiques et moraux que subit la profession. Les pouvoirs régaliens de l’État auraient-ils été ubérisés ?
En attendant que se renouvelle le « monde d’après », sortons couverts !
Hm

Photo de couverture réalisée par ©DoYouSpeakTaxi 

Cher(e)s lecteurs(trices),

Comme chaque été, la diffusion téléchargeable du web journal est suspendue. Maintenant la veille et l’information sur le secteur, nous diffuserons aux abonnés les éditions d’été par e-mailing et le site 100pour100news.com sera actualisé, comme à l’accoutumée, tous les 1ers et 15 de chaque mois. Dès le 1er septembre prochain, vous retrouverez nos éditions téléchargeables et papier. Pour rester informé(e)s, abonnez-vous !

Abonnement digital gratuit – S’inscrire

Consulter les annonces

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :