Retour à l’anormal

Tandis qu’en France et en Europe, l’étau de la pandémie se desserre, les maux de notre société refont surface. Applaudis à 20 h par les citoyens tous les soirs du confinement, les personnels hospitaliers appellent à manifestation leurs collègues et les usagers du service public de santé ce mardi 16 juin.
Les organisations syndicales paramédicales et médicales ainsi que plusieurs collectifs hospitaliers rappellent que les politiques d’austérité des différents gouvernements successifs avant la crise sanitaire et les non prises en compte du gouvernement actuel en matière de politique de soins et de santé publique se sont accentuées pendant la pandémie du COVID 19.
Après les applaudissements, les « héros en blouse blanche » ne demandent pas de médailles mais un plan d’investissement concret et durable afin de pouvoir soigner et vivre décemment. Tandis que le gouvernement les invite à une concertation profonde afin de « bâtir les fondations d’un système de santé », nombreux dénoncent déjà une opération de communication politique.
Du côté des taxis, il a fallu une fois encore qu’ils soient au bord de la révolte pour parvenir à se faire entendre. Attendant aujourd’hui la concrétisation réglementaire des mesures du plan d’urgence économique annoncé par le gouvernement en soutien des hôteliers, des restaurateurs, des cafetiers, des professions du tourisme, de l’événementiel, du sport, de la culture, ils ont dû s’échiner à démontrer que leur activité est dépendante de l’activité touristique et de loisirs des territoires ! Il a fallu agiter la menace pour qu’il soit admis que lorsque les salariés télétravaillent, que les gares fonctionnent au ralenti, que les aéroports sont fermés, que les restaurateurs ne font que de la vente à emporter, que les théâtres, salles de cinéma ou de concert, boîtes de nuit ne peuvent recevoir du public jusqu’à nouvel ordre, les taxis restent à quai.
Redoutant des séquelles de la pandémie sur notre société, Pierre Perret, 86 ans, a profité de la période pour reprendre la plume et s’inquiète avec espièglerie de l’avènement des « Confinis ».

Hélène Manceron

Pierre Perret – « Les confinis » – Ecouter la chanson

Feuilleter l’édition digitale

Consulter les annonces

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :