G7 Protection+ : Rassurer à l’arrière comme à l’avant !

Enregistrant une activité réduite à 10 % pendant le confinement, G7 – à laquelle 9 000 taxis parisiens sont affiliés – a décidé d’être acteur de la relance du secteur. Réunissant en conférence de presse des journalistes grand public et spécialisés ce jeudi 14 mai, la marque a présenté le protocole sanitaire G7 Protection+ qui va être déployé dans son réseau et réaffirmé son engagement pour relancer la fréquentation des taxis.
Excellence sanitaire
Alors que le décret paru le 11 mai dernier prescrit les nouvelles mesures de prise en charge des passagers par les taxis face à l’épidémie de covid-19, G7 a réaffirmé sa volonté de « premiumisation ». « La sortie par le haut est naturel pour le taxi », a justifié Nicolas Rousselet, président-directeur général du groupe. Décidée à aller plus loin que les mesures réglementaires existantes pour le secteur du transport public particulier de personnes (T3P) afin de rassurer la clientèle, la marque a valorisé les engagements pris en concertation avec ses chauffeurs et certifiés par la société Bureau Véritas : port du masque obligatoire pour les passagers comme pour les chauffeurs même en cas de paroi de séparation, mise à disposition de gel hydroalcoolique à bord des véhicules, désinfection des zones de contact passager, installation d’une paroi de séparation souple et amovible, ouverture d’un service de désinfection des habitacles par l’ozone.
Force d’un réseau
« Les taxis méritent d’être soutenus car pendant le confinement, nombre d’entre eux ont assuré les transports essentiels, notamment celui des soignants, alors que ni masques ni parois n’étaient encore disponibles », a insisté le chef d’entreprise. La marque a donc suspendu les prélèvements de ses affiliés dès le début du confinement. Malgré la pénurie générale, 30 000 masques ont été commandés, ainsi que des parois de séparation à une entreprise de l’Aveyron, permettant à la fois de valoriser le made in France et garantir un équipement fiable en cas d’accident et à un prix raisonnable (59 €). Définissant en urgence un programme avec des outils pour la formation sanitaire de ses affiliés et faire face à tous les cas de figure (personnes à mobilité réduite, transport d’enfant en siège bébé…), G7 ambitionne une flotte opérationnelle d’ici fin mai. « Les ressources engagées par G7 dans le protocole représentent plusieurs centaines de milliers d’euros. C’est une situation inédite qui évolue mais G7 a une forte capacité d’adaptation. Notre collaboration avec les chauffeurs permet de rester agile vis-à-vis des évolutions nécessaires. Cette crise montre une nouvelle fois que l’union fait la force », a expliqué Nicolas Rousselet.
Acteur de la mobilité d’après
Nicolas Rousselet a enfin souligné les atouts du taxi dans la mobilité de demain. « Un taxi remplace 10 voitures particulières. Plus le taxi circule, moins le client attend, moins le taxi est coûteux et plus le chauffeur fait de courses ! Sa vitesse de circulation est indispensable. Sans se généraliser, le télétravail s’est néanmoins imposé dans les entreprises. Nous ne reviendrons pas au monde d’avant. Toutefois, tout le monde ne peut pas circuler à vélo ou en trottinette. Le taxi participe au partage de la chaussée. Paris a un espace très contraint et la démarche Green contribue à l’amélioration de la qualité de vie de tous. » Tout en traçant les perspectives d’une reprise timide, le chef d’entreprise a demandé que les taxis soient inclus dans le plan Marshall à l’étude par le gouvernement afin de relancer le tourisme.
Propos recueillis par HM

www.chauffeurg7.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :