Uber-Covid

Depuis le 1er mars 2020, tout à chacun pourra vérifier si son chauffeur VTC est dans les règles ou hors la loi grâce à une procédure simplissime concoctée par les cerveaux de notre start-up nation : il suffira de saisir, juste avant de monter, les références indiquées sur la carte professionnelle du chauffeur normalement apposée sur le pare-brise avant du véhicule avec l’un des macarons estampillant la conformité de l’entreprise, se créer un compte puis accéder au portail Cerbère… Si vous n’avez pas eu le bon réflexe, il ne vous reste plus qu’à compter sur votre bonne étoile !
Pendant que la propagation du virus Covid-19 fait dévisser les bourses internationales, l’épidémie nous alerte sur les symptômes dont souffre l’ultramondialisation de nos économies. Le bulletin de santé des usines chinoises et italiennes fait grimacer le commerce international et la réindustrialisation française et européenne revient dans les faveurs. Mais il faut du temps pour que les équilibres se rétablissent et rapatrier la production de médicaments et le tissage de masque est plus facile à dire qu’à faire dans un secteur dévasté depuis de nombreuses années. Au vu des situations de crises successives que traverse notre société, qu’arrivera-t-il lorsque les aéroports et réseaux ferroviaires seront privatisés ? Les écoles et l’enseignement des futures générations impulsés par des objectifs privés ? Les libertés individuelles répondront à des algorithmes et, en quelques clics, nous pourront sûrement consulter nos droits sociaux et leurs échéanciers, acheter des pass d’accès ou nous « challenger » afin d’améliorer notre profil de citoyen.
Pour éviter que le grand cric nous croque, les personnels de soins et hospitaliers, enseignants et autres agents doivent répondre à la mobilisation. Dans un service public ubérisé, ils voient leurs alertes et revendications occultées par l’urgence sanitaire. Et, puisque des manifestations et certaines réunions collectives ont été annulées pour ne pas favoriser le développement de l’épidémie, restera encore le pouvoir à chaque citoyen de porter prochainement ses revendications dans l’isoloir.

Hélène Manceron

Feuilleter l’édition digitale

Consulter les annonces

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :