Droit routier : Jungle urbaine, les pièges à éviter

Comment cohabiter dans la jungle urbaine ? D’un côté les « gros motorisés », voitures, motos, scooters ; de l’autre, les « petits motorisés », trottinettes électriques, monoroues électriques, vélos électriques ; et enfin, les vulnérables, piétons, vélos, rollers… Tout ce beau monde doit évoluer dans un environnement hostile où l’arbitre dispose de plus en plus de caméras. Comment le taxi peut-il s’en tirer sans y laisser de plumes ?
Trottinettes sur la sellette
Moyen de locomotion encore très marginal il y a cinq ans, la multiplication des trottinettes électriques a contraint le législateur à adopter un cadre juridique strict. Dorénavant, la trottinette se conduit sur la route ou les pistes cyclables. Sur la route, il conviendra de les considérer comme des scooters ou des motos et éviter refus de priorité à droite, dépassement par la droite ou dépassement dangereux au risque d’être verbalisé sévèrement. À Paris, les trottinettes en libre-service disposent d’emplacements aménagés et rien ne vous empêche de déplacer celles qui stationnent indûment sur les places de stationnement réservées aux voitures.

La route est un endroit dangereux… surtout pour le permis de conduire !

Dépose et SAS vélo
Le vélo a toujours été présent sur les routes. Les pistes cyclables se sont développées, réduisant à la portion congrue la chaussée pour les automobilistes. Alors même qu’une voie leur est réservée, un emplacement avant quasiment chaque feu tricolore leur est également consacré. Appelé SAS vélo, il est composé d’une ligne pointillée dessinée deux à trois mètres avant le feu et d’un joli pictogramme représentant un cycliste. Interdiction de s’y arrêter ! Ainsi, vous ne pourrez plus déposer en aval du feu tricolore et si des embouteillages sont prévisibles au passage du feu, je ne peux que vous conseiller de vous arrêter avant cette fameuse ligne pointillée, même si la sanction n’est pas excessive (22 € d’amende minorée).
Voies de bus : cas particuliers
Le taxi parisien a ce droit d’emprunter les voies réservées au transport public de voyageurs, communément appelées voies de bus. Malgré ce droit, les verbalisations existent. Il suffira alors de les contester sans trop d’aléa sur le résultat. Cependant, même si ces voies sont réservées, il n’est pas rare qu’elles soient empruntées par des usagers plus pressés que d’autres. En cas d’accident, l’usage interdit de cette voie ne rend pas la personne systématiquement responsable. Par exemple, si vous deviez passer de la voie de droite à la voie de bus et qu’un sinistre survenait avec un autre véhicule, vous seriez nécessairement en tort. Soyez donc vigilants lors des changements de file.
Piétons sacrés
Enfin, pour les piétons, le respect de ceux-ci est absolu et malheureusement, quand bien même ces derniers sont imprudents, l’automobiliste sera toujours sanctionné. Sans rappeler l’aggravation de la sanction de refus de priorité à un piéton, il est à noter que les tribunaux actuellement ont une tendance à condamner sévèrement cette contravention indépendamment du comportement parfois léger du piéton dans la traversée de la route sans passage protégé par exemple. Heureusement, les verbalisations se font beaucoup par vidéo et laissent ainsi l’opportunité de faire annuler les pertes de points. Bref, la route est un endroit dangereux… surtout pour le permis de conduire !

Propos recueillis par HM

Plus d’info – www.avocat-weil.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :