Une calèche pour Aurore

« Depuis le 1er janvier, en France, 132 femmes sont mortes assassinées par leur conjoint ou ex-conjoint. » Devons-nous attendre la journée du 8 mars pour dénoncer ces crimes ?
Chaque semaine, les « faits divers » évoquent la mort d’une femme sous la violence d’un homme de son entourage. En France, des familles et des amis pleurent : Sylvie, Malika, Patricia, Aurore… Aurore dont le nom, la blondeur et le regard limpide rappelaient la princesse au bois dormant de notre enfance. La révolte et la douleur atteignent au cœur. « Ce n’est pas tolérable ! » s’insurge l’opinion publique, alors on manifeste, on colloque, on tweete, on poste. Les uns proposent de les dissimuler derrière une étoffe, les autres de les transformer en guerrières… Beaucoup s’inquiètent pour leur sœur, fille, mère, amie ou voisine.
Dans le transport public particulier de personnes, les initiatives de « taxis pour femmes » jaillissent régulièrement. À l’exception des pays où la ségrégation entre les sexes est institutionnalisée, le concept d’une passagère transportée par une conductrice femme au motif de sa sécurité ne connaît que des échecs. C’est que la mixité est au cœur de la fonction sociale du taxi. En effet, avec une moyenne de 7 à 10 courses par jour, les chauffeurs de taxi parisiens, par exemple, auraient du mal à amputer leurs recettes de moitié en refusant tout passager d’un autre sexe que le leur ! De plus, légalement, le recrutement de chauffeur selon ce type de critère est une forme de refus de prestation proscrite par le code du commerce. Étroitement surveillé par la préfecture de police, le taxi parisien sait que tout manquement le conduira en commission de discipline.
Face à la hausse des féminicides, les députés ont voté ce jeudi 14 novembre une augmentation de la réduction d’impôts pour les dons aux associations de lutte contre les « violences domestiques ». Amendement symbolique au projet de budget 2020 alors que la police manque de moyens pour protéger, la justice pour punir et les personnels hospitaliers pour soigner…

Hélène Manceron

Photo de couverture Prague 2019 ©DoYouSpeakTaxi ?

Feuilleter l’édition digitale

Consulter les annonces

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :