Slota, pour découvrir le taxi

Jeudi 22 novembre, les équipes Slota ont organisé une après-midi de rencontre et de découverte de la profession dans leurs locaux de La Plaine Saint-Denis. Invités à participer à un moment d’information convivial sur le potentiel professionnel qu’offre le taxi aujourd’hui, les participants ont pu découvrir toute l’étendue des services proposés par cet acteur historique du taxi parisien.
Un métier pour aller loin
« Avec ou sans radio, il faut aller sur toutes les courses », explique Ali, artisan, 41 ans de taxi parisien au compteur. « Je suis venu pour rencontrer les nouveaux et leurs donner les trucs qui facilite le travail. Pour réussir dans la profession, il faut rester modeste au quotidien. Être taxi oblige à développer et valoriser les qualités humaines qui font notre personnalité. Il faut savoir éviter les ennuis et arrondir les angles, être prévenant vis-à-vis de tous les clients, avec une attention particulière envers les femmes, qu’elles soient passagères ou collègues. De toute façon, Paris est un livre à feuilleter à l’infini. On ne s’en lasse jamais ! » conclut-il avec un grand sourire. « C’est un métier qui peut rapporter si on n’est pas feignant », complète Maxime Baulard, membre de l’équipe de l’Académie Slota – Taxis École 93. « Certains viennent avec rien et repartent avec un boulot. »
La vie d’après
« L’activité a changé mais elle est repartie ! Nous accueillons en formation des VTC ayant obtenu leur carte par équivalence et qui veulent s’inscrire durablement dans le secteur ; d’autres ont décidé d’investir autrement la commission de 30 % ponctionnée par leurs plates-formes », explique Maxime Baulard. Venus de tous horizons, les futurs taxis témoignent d’un engagement fort dans cette nouvelle voie professionnelle. « Avant, j’étais dans le bâtiment mais la pénibilité physique était de plus en plus difficile à supporter », témoigne Joël. « J’ai préféré choisir de me reconvertir avant d’y être forcé par une blessure. Ce sont des amis déjà taxis qui m’ont donné envie de faire ce métier. Maintenant, je suis impatient ! » « J’adore me fixer des objectifs à atteindre. Comme j’aime conduire, j’ai d’abord pensé à devenir chauffeur de bus mais l’indépendance que propose le métier de taxi a pris le dessus », intervient Kamal, ancien restaurateur. Pour Julien, ex-chauffeur livreur : « Je recherchais une profession moins dangereuse. Devenir taxi est un nouveau départ et il faut vraiment bûcher pour réussir l’examen. Mais ce qui motive et permet de traverser les moments difficiles, c’est de penser à la vie d’après… »
Écosystème taxi
« De nombreux clients locataires-gérants, artisans et élèves en formation ont répondu à notre invitation pour découvrir l’écosystème Slota. L’ascenseur social qu’offre la profession a redémarré et les nouveaux arrivants succèdent aux locataires-gérants qui évoluent vers l’artisanat », explique Matthieu Bourgès, responsable marketing et communication. « Pour faciliter la reconversion des entrants, l’Académie Slota peut prendre en charge jusqu’à 80 % du coût de leur formation. En contrepartie, le chauffeur débutant devra rester dans la communauté Slota pendant 3 mois. Nos services et l’accompagnement personnalisé de nos équipes sont également dédiés aux locataires-gérants ainsi qu’aux artisans », complète-t-il. « L’écosystème Slota nous permet d’être le partenaire des taxis tout au long de leur carrière ! »
Propos recueillis par HM
Plus d’info – www.slota.net

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.