Taxis/VTC : Pression permanente

Si le 17 novembre prochain s’annonce comme une grande journée de mobilisation contre la hausse des taxes sur le prix des carburants dans l’Hexagone, ce n’est pas la seule préoccupation des taxis qui vont devoir adapter leurs entreprises aux nouvelles exigences draconiennes de l’Uncam, Union nationale des caisses d’assurance maladie, ainsi qu’à la reprise du processus législatif de la loi d’orientation sur les mobilités (LOM).
Brutalité commerciale
Les négociations entre fédérations de taxis et Uncam afin de déterminer un protocole d’accord pour le transport conventionné se sont achevées le 31 octobre. Ce cadre national servira de référence aux CPAM pour les négociations locales qui devraient débuter dès le 1er décembre. Les fédérations de taxis restent réservées et consultent leurs membres avant d’accorder leur signature. En position dominante, l’Uncam pourra unilatéralement décider des conditions qu’elle accorde au transport des malades. Déjà, des collectifs d’ambulanciers indépendants s’organisent pour dénoncer une réorganisation des transports inter et intra hospitaliers favorisant les grosses entreprises de transport médicalisé. Victimes collatérales de ce bras de fer, des parents de malades et des associations multiplient les pétitions contre les conséquences de la politique d’accès aux soins de l’Assurance maladie. La grogne monte.
LOM et ça repart !
La loi d’orientation sur les mobilités devrait être présentée début novembre en Conseil des ministres. Abandonnant les projets de déréglementation du transport de personnes en milieu rural, le gouvernement semble désormais s’orienter vers une prise en charge associative de cette demande de déplacement qui mêlerait covoiturage et service sur réservation. Une nouveauté ? Pas vraiment quand taxis, VTC, Loti, groupes de transport et associations d’aide à la personne proposent déjà ce type de prestation. Quant à l’ouverture des données en matière de transport, ministre des Transports et secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances ont réaffirmé, à l’occasion d’un salon spécialisé, leur volonté en la matière afin de développer l’intermodalité et la billettique sur tous les territoires. Un signe de reprise des projets de taxi numérique ?
Et pendant ce temps…
Le secteur reste sous tension et pas seulement en métropole. Dénonçant une organisation hors réglementation de la desserte du Grand port maritime de Pointe-à-Pitre, les taxis guadeloupéens restent mobilisés et ont dû soutenir l’un de leurs représentants entendu par la police dans le violent conflit qui oppose la profession aux décisions du sous-préfet. A suivre …

HM

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.