T3P : Guerre d’usure

« Si, dans 3 mois, il y a encore des vignettes violettes en circulation, on se lâche ! » prévient un représentant d’organisation syndicale taxi, tandis que se succèdent à Paris les opérations de contestation. Campées sur leurs positions, les plates-formes de VTC continuent d’essuyer les protestations de leurs chauffeurs et de leurs organisations professionnelles qui multiplient les opérations coup de poing. Maintenant sa trajectoire, le gouvernement poursuit la finalisation des textes réglementaires relatifs à l’agrément des plates-formes ainsi que la réorganisation des transports hospitaliers.

Exaspérés par la concurrence déloyale, les taxis s’inquiètent de la réorganisation des transports hospitaliers
et nombreux contestent une actualisation
tarifaire anémique.

Taxis en position
L’actualisation tarifaire 2018 ne semble pas faire beaucoup de taxis heureux : certains contestent la suppression des suppléments, d’autres semblent décidés à ne pas appliquer l’augmentation. Répondant aux propositions de consultation du ministère des Transports, les organisations professionnelles taxis planchent actuellement sur le projet de décret relatif à la réorganisation des transports intra et inter-hospitaliers. La terminologie de « transporteur sanitaire » permettra-t-elle un plein partenariat avec les taxis ? Quelles seront les modalités d’utilisation des enveloppes budgétaires allouées aux hôpitaux ? Comment ces multiples transports de courte distance pourront-ils être optimisés ? En dépit des contrôles de police accrus, la reprise de l’activité reste suspendue à une application de la loi sans équivoque. Néanmoins, G7 et ses partenaires taxis se félicitent de leurs « bons résultats face aux VTC » réuniront dimanche 4 février au Zénith à Paris afin de réaffirmer leur cohésion.
VTC à l’assaut
Accentuant la pression sur leurs plates-formes ainsi que sur le ministère des Transports, les chauffeurs de VTC et leurs organisations professionnelles multiplient les opérations coup de poing et revendiquent la mise en place d’un tarif minimum ainsi que la fin des « pool », ces courses partagées entre clients. Une situation qui ne semble pas inquiéter les aspirants VTC : En Île-de-France, au dernier examen de décembre 2017, 90 % des 1839 candidats admissibles – qui peuvent déjà travailler en attente de leur habilitation – étaient inscrits comme VTC. Ajoutons que cette session a connu un excellent taux de réussite, faisant taire la polémique entretenue par les plates-formes sur la difficulté supposée de l’examen. Et si, en Seine-Saint-Denis, seuls 48 % des 363 candidats inscrits ont réussi cette première épreuve, c’est bien la qualité de certaines formations qui semble incriminée.

Malgré les scandales à répétition, les plates-formes disruptives poursuivent leur stratégie de précarisation des chauffeurs affiliés.

Plates-formes mercenaires
Alors que les taxis de Bruxelles ont organisé un « cortège funèbre » de leur profession, qu’un Montréalais a déposé une demande d’action collective au nom de tous les clients québécois touchés par le piratage informatique dont ont été victimes les clients du géant californien, que se multiplient à travers le monde les faits divers et les trafics impliquant ses chauffeurs affiliés, Uber martèle ses objectifs marketing. En marge du forum économique international de Davos, tandis que la Première ministre britannique Theresa May épinglait Uber et ses manquements, le P-dg de la multinationale parvenait à convaincre le ministre français des Finances, Bruno Le Maire, de sa volonté de « travailler avec les parties prenantes et investir pour faciliter les mobilités »… Quant à l’application Heetch, pourtant condamnée lourdement par le tribunal correctionnel de Paris en mars 2017, elle est parvenue à réunir une levée de fonds de 16,5 millions d’euros et pourrait désormais chercher à s’implanter en zone rurale afin de développer le transport entre particuliers.
Hm

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s