Taxis/VTC : Prêts pour la rentrée !

Alors qu’Uber et consorts multiplient les scandales, le cadrage du T3P – transport public particulier de personnes – poursuit son évolution. Dès la rentrée de septembre, les conducteurs de VTC devront arborer une nouvelle carte professionnelle désormais sécurisée. Et, tandis que le PDG de Paris Aéroport tente de faire le ménage dans ses terminaux afin d’évincer les transporteurs illégaux avant la rentrée scolaire, les fédérations d’ambulanciers s’affairent pour les négociations à venir sur les transports conventionnés.
ADP tape du poing
Interpellé non sans humour sur les réseaux sociaux par un chauffeur de taxi parisien, Augustin de Romanet, le PDG du groupe Paris Aéroport, ex-ADP, qui gère les plates-formes de Roissy et d’Orly, semble bien décidé à chasser les transporteurs clandestins de son territoire. Depuis début août, des actions de prévention et de répression ont été menées conjointement avec les forces de police et des affiches informent les touristes des moyens d’éviter d’être pris en charge par des transporteurs clandestins, rappelant au passage à ces derniers les risques encourus : 15 000 euros d’amende assortis d’un an d’emprisonnement. Ciblant principalement la clientèle étrangère, les exemplaires diffusés étaient traduits en anglais et en chinois. Côté police, pas moins de 11 opérations coups de poing ont été organisées par les Boers depuis la mi-juillet. Résultat des courses pour la seule journée du 3 août : 5 délits, 245 amendes et 400 véhicules évincés de la plate-forme Charles-de-Gaulle…
Cartes professionnelles sécurisées
À compter du 1er septembre prochain, dans l’objectif de renforcer l’efficacité des contrôles, les cartes professionnelles des conducteurs de VTC vont évoluer. Les cartes papier, jusqu’alors délivrées par les préfectures et aisément contrefaites par les conducteurs illégaux, seront remplacées par des cartes éditées et délivrées de façon sécurisée. Elles seront dorénavant valables cinq ans pour un prix annoncé de 57,60 € TTC auxquels s’ajouteront les frais d’envoi.« Pour accélérer et fluidifier l’instruction des demandes de cartes, un processus de transmission dématérialisée des dossiers d’inscription à l’examen des lauréats va être mis en place entre le réseau des chambres de métiers et de l’artisanat, chargées de l’organisation des examens, l’Imprimerie nationale et les préfectures » a annoncé le ministère des Transports aux organisations professionnelles du secteur.

Parole d’ambulancier
Exposant, dans une tribune parue dans Les Échos le 7 août dernier, les objectifs de son organisation professionnelle représentant les ambulanciers, le président de la FNTS, Fédération nationale des transporteurs sanitaires, Thierry Schifano, a relancé les débats sur l’évolution des transports conventionnés. Tout en contextualisant l’augmentation mécanique des transports sanitaires – « vieillissement de la population, poids croissant des affections de longue durée, concentration géographique de plateaux techniques, mise en place de la chirurgie ambulatoire… » –, il propose de développer « une organisation du type transport partagé » afin d’éviter « le rabot financier des appels d’offres ». Une proposition avancée pour préparer les échanges à venir sur l’évolution du transport assis des malades qui fera l’objet de discussions dès la rentrée entre taxis, ambulances et entreprises mixtes.
HM

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s