Taxis / VTC : Nouvel été pourri ?

Alors que le Premier ministre vient d’annoncer une feuille de route et des mesures d’urgence afin de redynamiser la filière touristique dans l’Hexagone, les taxis attendent avec impatience la pleine application de la loi Grandguillaume et la fin de la maraude sur la voie publique des nombreux conducteurs affiliés aux plates-formes disruptives qui abusent de la période transitoire réglementaire.
Ça se bouscule aux examens !
Obligés de satisfaire à l’examen de VTC s’ils veulent continuer, dès le 1er janvier 2018 prochain, leur collaboration avec les plates-formes de transport, de nombreux chauffeurs de TPRP, surnommés également « capacitaires Loti », ont candidaté en masse aux sessions organisées désormais sous l’égide de l’APCMA, Assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat. L’Île-de-France aurait enregistré un nombre d’inscriptions record, dopé par les campagnes de promotion et les formations organisées par les plates-formes de mise en relation, Uber et LeCab en tête, afin d’alimenter leur vivier de nouveaux chauffeurs tari par la précarité des conditions de travail imposées. Sur les réseaux sociaux, des rumeurs de tricherie entachent déjà les premiers résultats. Quant au déploiement de la nouvelle signalétique « inamovible et infalsifiable » éditée par l’Imprimerie nationale qui permet désormais de distinguer les VTC « en règle », les macarons rouges ont beau commencer de fleurir sur les pare-brise, rares sont ceux collés au bon emplacement !

Comme leurs collègues parisiens, les taxis de Cannes subissent de plein fouet la concurrence déloyale des chauffeurs ubérisés qui profitent de la période transitoire pour l’application de la loi Grandguillaume.

Taxis en tête
Pénalisés par une concurrence déloyale toujours plus agressive sur la voie publique, les taxis s’impatientent de voir s’appliquer pleinement la nouvelle réglementation du secteur. Malgré la reprise de l’organisation des examens, nombreux sont ceux déjà en exercice qui attendent de voir publier l’arrêté qui officialisera les nouvelles conditions de mobilité départementale. Sans nier la volonté politique du gouvernement et de la ministre des Transports de terminer la « feuille de route » pour la pacification du secteur initiée par son prédécesseur, les taxis et leurs organisations professionnelles restent néanmoins vigilants. La Caisse des dépôts et consignations, quant à elle, semble vouloir affirmer son engagement dans l’accompagnement des transitions énergétiques et numériques en jouant la carte taxi. Investissant dans l’exploitation des taxis à hydrogène de la marque Hype, elle annonce son intention « de déployer 600 véhicules à l’horizon 2020, de proposer cette solution dans d’autres métropoles françaises et à terme, émerger à l’international ».
Uber en berne
En dépit de ses efforts, la célèbre multinationale n’arrête pas de se prendre les pieds dans le tapis. Condamnée il y a un an pour complicité d’exercice illégal de la profession de taxi, pratique commerciale trompeuse et « organisation illégale d’un système de mise en relation de clients » avec des chauffeurs non professionnels – on parle ici de son service UberPop –, elle fait désormais l’objet d’une nouvelle procédure d’indemnisation initiée par les taxis de l’Hexagone. Histoire de réhabiliter son image largement écornée depuis plusieurs mois, elle a médiatiquement annoncé la signature d’un accord avec le groupe d’assurance AXA afin de « renforcer la protection des chauffeurs VTC », sans plus de précisions… Reste que la firme de San Francisco semble ne pas vouloir tenir compte des revendications, notamment tarifaires, portées par les VTC et par leurs organisations professionnelles qui dénoncent leur précarité.

HM

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s