Taxis de Royan : professionnels avant tout ! – L. Dayraut, FNAT

Se partageant entre le service aux administrés de leurs zones de prise en charge, le transport conventionné et la clientèle touristique, les taxis de Royan travaillent à pérenniser leurs entreprises de proximité en Charente-Maritime. La mise en place des dispositions de la loi du 29 décembre 2016, dite Grandguillaume, va-t-elle modifier leur activité ? Rencontre avec Laurent Dayraut, représentant FNAT.

Laurent Dayraut, FNAT Royan

Que pensez-vous des dispositions réglementaires récemment mises en œuvre ?
Nous avons le sentiment de payer la situation rencontrée dans les grandes agglomérations. À Royan, ce n’est pas seulement Uber qui fait de la concurrence déloyale mais également les aides ménagères et les transports alternatifs, réglementaires ou non ! Nous craignons que la nouvelle réglementation des TPRP, alias Loti, déplace le problème vers les agglomérations de moins de 100 000 habitants car nous taxis proposons déjà des transports à la demande, des services occasionnels ainsi que des services réguliers de scolaires, par exemple. Nous aurions été favorables à la suppression du VTC et nous nous sentons politiquement sacrifiés. Si le caractère obligatoire de l’équipement en terminaux n’est pas un problème, en revanche, nous contestons l’obligation d’accepter le paiement par carte bancaire. La détention d’une carte de paiement n’est pas un gage de solvabilité du client. De plus en zone rurale, on perd très rapidement la 4G nécessaire à la transaction. Il faudrait que le libre choix du chauffeur soit respecté !
Comment la profession s’organise-t-elle dans le département ?
En Charente-Maritime, nous nous sommes rassemblés au sein du GDSAT, groupement départemental des syndicats d’artisans taxis de Charente-Maritime. Il rassemble les organisations professionnelles du territoire quelle que soit leur appartenance car si nous sommes syndiqués, nous sommes avant tout taxis ! À l’instar des applications smartphones de mise en relation, il se crée de plus en plus de collectifs indépendants qui morcellent le réseau de la profession. Sur le volet numérique, la plate-forme Le.taxi est disponible en open data à la Rochelle depuis juin 2016 et à Royan depuis décembre dernier. Même si les usagers locaux utilisent peu ce nouveau mode de mise en relation, il est intéressant d’y participer afin de capter la clientèle nomade qui vient en villégiature. Aujourd’hui, les applis disponibles sur le secteur ont du mal à démarrer auprès du grand public. Nos PME n’ont pas droit à l’erreur et la multiplication des éditeurs complique l’identification du bon interlocuteur technique. Mais ici à Royan, nous sommes techniquement prêts.

Moderniser la profession, d’accord, mais
« au libre choix du chauffeur ».

Dans quelle dynamique vous êtes-vous engagés ?
Avec la Caisse primaire d’assurance maladie de Charente-Maritime, nous avons établi un partenariat constructif car il nous faut travailler en coresponsabilité avec les institutions. En joignant notre ticket d’imprimante au bon de transport, nous avons maîtrisé la hausse mécanique des dépenses. Les projets de « Transmission en direct des flux » (fonctionnalité de géolocalisation des courses et de facturation automatique instantanée, dès le client déposé) ou d’organisation de transports simultanés présentent aussi des avantages pour nos entreprises. Mais, là encore, la participation au dispositif doit rester au libre choix du chauffeur, il faut que cela soit un plus pour l’entreprise taxi ! C’est cette dynamique de collaboration responsable que nous initions également auprès de la municipalité, afin d’améliorer la desserte de la ville sans pour autant avoir besoin de créer de nouvelles licences. Il est toutefois difficile de faire constater par les forces de l’ordre les infractions à la réglementation. Cela augmente le sentiment d’abandon de notre profession par l’État. Néanmoins nous proposons un travail collaboratif à ce sujet avec la municipalité en espérant qu’il aboutisse.
Propos recueillis par HM

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s