Déconnexion générale ?

« Ce mercredi 15 mars, livreurs à vélo, chauffeurs VTC et restaurateurs sont appelés à se réunir à Paris et dans toute la France pour faire entendre leurs droits et alerter les pouvoir publics de l’urgence de la situation », annonce le communiqué d’un des collectifs organisateurs de la manifestation. Dénonçant la dérive de « l’économie de partage » en « économie de péage », ces travailleurs 2.0 révèlent l’illusion de leur indépendance : politique commerciale imposée, discipline arbitraire… Derrière l’innovation numérique se cache un retour aux pratiques sociales du XIXe siècle. Mais les ubérisés ne sont pas les seules victimes. Refusant la dictature du cool, Mathilde Ramadier partage son expérience de collaboratrice de start-up et dénonce la précarité des start-uppers « maquillée à coups de smiley ». « Ce que j’ai vécu dans les start-ups, c’est la loi de la jungle. Une précarité bien plus féroce. On est enfermé dans une idéologie. On est infantilisé », témoigne-t-elle. « On est sélectionnés pour être les héros d’une nouvelle aventure mais nous ne sommes que des petites mains qui faisons du remplissage de base de données ». « Tout le monde est manager. On dit que la hiérarchie est plate. Mais en réalité, il y a toujours une hiérarchie pyramidale car toute initiative est bornée. Il fallait que tout soit contrôlé et on était fliqués. ». Pourquoi ce type de pratique reçoit-il un soutien politique ? « Parce qu’ils ne voient pas ce qui se passe derrière ». « J’espère que d’autre voix comme la mienne vont s’élever. » Pendant que des manifestants se rassembleront à Lyon, Paris et Bordeaux, de nombreux prestataires numériques prévoient de simplement se déconnecter. Devant cet embouteillage numérique prévisible de demandes non satisfaites par les plates-formes, ces dernières se verront dès lors dans la cynique obligation d’augmenter leur commission auprès du consommateur… Ce 3e pilier de l’économie de partage se déconnectera-t-il lui aussi ou se contentera-t-il de commenter l’évasion fiscale des multinationales en rêvant de plages panaméennes ?

Hélène Manceron

Plus d’info
Mathilde Ramadier,
« Bienvenue dans le nouveau monde. Comment j’ai survécu à la coolitude des start-ups »,
Premier Parallèle, 2017.

Feuilletez la publication

Acheter 100% TAXIS hors-série 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :