Ga, Bu, Zo, Meu

Pendant qu’une partie de la France pompe pour évacuer les inondations, une autre s’enlise dans le conflit social. Tournant leurs projecteurs en quête de phénoménal, les médias nous content la vie du pays comme s’il s’agissait des aventures des Shadoks, la célèbre série d’animation des années 1970 qui parodiait la société humaine avec des personnages n’ayant que quatre syllabes pour tout vocabulaire « Ga, Bu, Zo, Meu ». Chaque jour, un nouvel épisode: show-biz le lundi, grèves le mardi, inondations le mercredi… Rares sont ceux qui rendent aux actualités leur cohérence et soulignent l’absurdité de nombreuses situations. Alors que la France s’est engagée dans une écologie durable, qu’elle ressent avec inquiétude sa dépendance au carburant, elle s’entête à mesurer croissance économique et réussite sociale à son reflet dans la carrosserie de l’industrie automobile de véhicules particuliers. La voie publique est un écosystème fragile. Pourtant, il est pollué par la prolifération tous azimuts de véhicules en maraude, qu’ils soient à 4, 3 ou 2 roues, motorisés ou non. Le bas de l’avenue des Champs-Élysées évoque désormais aux touristes leurs pittoresques escapades à Bombay ou Madras où racolent sans vergogne les tricycles avec chauffeur. Dans un contexte national difficile, la France va accueillir la compétition de l’UEFA Euro 2016. Les uns en attendent l’ouverture d’une tribune de choix, les autres quelques clients en plus. Tandis que les experts du FMI et des plus grandes puissances économiques du monde réunis le 28 mai dernier au Japon ont osé (enfin !) remettre en question certains aspects du néolibéralisme dont les politiques, selon les pays, feraient semble-t-il plus de mal que de bien… L’Europe et la France paraissent adopter une logique inverse, pénalisant ceux qui coopèrent quotidiennement à l’économie de proximité. Mais à en croire le dicton Shadok : « Ce n’est qu’en essayant continuellement que l’on finit par réussir… En d’autres termes… Plus ça rate et plus on a de chances que ça marche… ».
Hélène Manceron

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :