L’expérience irlandaise

Touchée de plein fouet par la crise financière de 2007-2010 après avoir réussi à tirer son épingle du jeu dans l’Union européenne en devenant une terre d’accueil privilégiée pour les multinationales grâce à une fiscalité particulièrement favorable, l’Irlande s’invite aujourd’hui dans les médias comme un exemple réussi de la réforme du transport individuel de personnes. Nous vous proposons quelques repères pour mieux comprendre la situation irlandaise.

Taxis, hackneys et limousines

En Irlande, le transport individuel de personnes regroupe, sous l’appellation SPSV – Small Public Service Vehicle –, 3 catégories de véhicules avec une capacité maximale de 9 passagers, chauffeur compris : les taxis, seuls à posséder le droit de stationnement et de maraude ; les hackneys, équivalents des anciennes petites remises, aujourd’hui VTC, et fonctionnant uniquement sur réservation ; enfin les limousines, similaires aux ex-Grandes remises, avec des exigences supérieures de taille et de confort du véhicule que ceux des hackneys. En 2013, les SPSV se composaient de 82% de taxis, 12 % de hackneys et 6% de limousines, la moitié exerçant dans la région de Dublin. Par ailleurs, le terme « licence » régulièrement utilisé par les médias dans leurs comparaison France / Irlande est trompeur : il peut désigner en effet aussi bien la capacité professionnelle de conducteur (driver licence) que la « plaque » (vehicle licence). Enfin, originalité du système irlandais, il n’existe qu’une seule « licence de chauffeur », chez nous similaire à la « carte professionnelle » qui permet de conduire indifféremment les 3 catégories de SPSV.

2000, annus horribilis

En 2000, la Haute Cour d’Irlande décide de supprimer le numerus clausus qui contingente les SPSV. Le nombre de véhicules explose, le prix de la licence chute de façon drastique : à Dublin, on passe ainsi de 140 000 € à… 6 300 €, prix auquel l’État délivre les nouvelles licences ! La Haute Cour précise alors que cette déréglementation ne s’accompagnera d’aucune compensation financière. Face aux situations de détresse engendrées par ses décisions, le gouvernement irlandais consent finalement à accorder à certains propriétaires un remboursement de trop-perçu d’impôt puis, en 2002, à allouer une aide (11 500 € en moyenne) aux titulaires les plus endettés. Pendant ce temps-là, le nombre de véhicules et de chauffeurs ne cesse de croître jusqu’en 2007-2008, quand survient l’explosion de la bulle spéculative immobilière et la crise financière mondiale qui s’ensuit…

Retour de manivelle

Face à la paupérisation du secteur et ses conséquences sur le service, en 2008, lla National Transport Authority of Ireland – autorité régulatrice du secteur – réintroduit de nouvelles règles contraignantes pour l’accès à la profession pour finalement, le 8 juin 2010, stopper la création de nouvelles licences de véhicules à l’exception de celles rattachées à des limousines ou à des véhicules adaptés. Rétrospectivement, les résultats de la libéralisation des taxis en Irlande sont éloquents. Après un pic de popularité, le nombre total de SPSV a chuté, entre 2008 et 2013, de 20 % tandis que celui des licences taxi diminuait de près de 15 %. Plus significatif encore, le nombre de « licences » de chauffeurs (active driver licences) dégringolait de 34 % entre 2009 et 2013, passant de 47 222 à 31 186 ! Les derniers chiffres de 2015 confirment, après 15 ans de perturbation, la baisse du nombre de SPSV avec « seulement » 17 289 licences de véhicules taxi contre 21 177 en 2008, soit une nouvelle régression de 28 %. Des chiffres qui taisent le chaos social subi par les chauffeurs…

LT

L’Irlande en chiffres
Population totale : 4 892 305 habitants
Densité : 67,2 hab./km²
Population du Grand Dublin : 1 804 156 habitants
Offre de transport individualisé (en 2016) :
20 953 SPSV (dont 17 289 taxis, soit 1 pour 283 hab.)

Plus d’info :
Taxis Statistics for Ireland (2014)
http://bit.ly/1ZR4KFP
How to Become a Taxi Driver
https://www.psv.ie/become-taxi-driver/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :