Uber et nous

Le taxi bashing doit avoir perdu de son efficacité car c’est à l’aide d’une campagne de publicité avec achat d’espace des plus classiques qu’Uber célèbre, depuis le 9 mars dernier, ses 4 ans d’implantation en France. Avec le temps, l’alibi de la start-up illégale par erreur de jeunesse s’estompe ; fini le scénario romanesque, distillé dans les médias, d’une création spontanée de l’application par un difficile soir d’hiver alors que ses concepteurs sortaient d’une grand-messe digitale organisée dans un établissement de luxe du bois de Boulogne… Signée par une filiale de Publicis, « Uber et moi » est constituée d’une quinzaine de visuels qui seront affichés pendant trois semaines dans les rues, les transports en commun, les gares de 11 villes ainsi que dans les médias. Un déploiement de communication qui témoigne de l’iniquité des forces entre les acteurs indépendants de l’économie de proximité que sont les chauffeurs de taxi et la multinationale financée – à fonds perdus ? – par ses actionnaires. Alors que ses dirigeants passeront au tribunal au début de l’été, qu’il est désormais de notoriété publique qu’elle s’affranchit allègrement de la justice sociale et fiscale de notre pays, la multinationale poursuit avec arrogance sa stratégie de manipulation de l’opinion publique pour faire fléchir le gouvernement et contourner la loi. « Uberbapapa », « Uberauboisdormant », « Uberassurée »… : les slogans des affiches s’étalent afin de « valoriser l’expérience de nos clients », se justifient avec candeur les communicants. Une « expérience client » qui, aujourd’hui, aurait du mal à passer aux États-Unis où l’un des ex-collaborateurs d’Uber révèle que le nombre de plaintes pour agressions sexuelles auprès du service clients de l’application avoisinait le millier !

Hélène Manceron

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :