Taxis de l’Hérault : Optimisation et réactivité

« Pour éviter la concurrence, on prend tout le monde en charge ! » Simple et efficace, la tactique des taxis montpelliérains… Un seul défi, mais de taille : satisfaire la clientèle, toute la clientèle – résidents, étudiants et touristes – et en toute saison ! Questions à André Garcia, président de la fédération des exploitants taxi de l’Hérault, FETH-FNAT34.

André Garcia, président de la FETH-FNAT34.

André Garcia, président de la FETH-FNAT34.

Quel est l’actualité des taxis de Montpellier ?

Outre l’adaptation aux nouvelles dispositions de la loi régissant notre activité et le développement de la mise en relation par smartphone, nous avons travaillé à optimiser la contribution des taxis et des ambulanciers au transport de malades. Dans la nouvelle dynamique de rentabilité imprimée par les Agences régionales de santé, l’organisation du transport pour les entrées et les sorties de malades est essentielle. Taxis et ambulanciers ont donc créé l’ADTS, Association départementale de transports sanitaires du 34, afin de moderniser et optimiser la répartition de ce type de courses grâce à la mise en place d’une charte de qualité et de règles d’attribution adaptées aux conventions locales coordonnées par une nouvelle plate-forme informatique. Opérationnelle d’ici la fin de l’année, elle a pu voir le jour grâce notamment à l’antenne juridique de la chambre de métiers et de l’artisanat de l’Hérault et le centre hospitalier régional universitaire. La quasi-totalité des transporteurs du département ont adhéré à cette initiative qui leur permettra de gérer les flux d’activité et de l’optimiser tout en assurant leur mission de service public.

Une coopération pour un meilleur service taxi est-elle en marche ?

Même si de nombreux collègues dépassent les clivages syndicaux, le travail reste compliqué. Alors que nous devrions constituer un maillon essentiel de l’intermodalité dans notre région, les taxis ne sont pas représentés dans les structures territoriales organisatrices de transport. Par exemple, nous avons une gare multimodale de toute beauté à Montpellier mais les taxis ont été exclus de sa mise en place. Résultats, la desserte pour déposer les passagers était impraticable, notamment pour les personnes à mobilité réduite, et il a fallu que les taxis se mobilisent pour que la situation soit prise en compte. Mais ce qui me met le plus en colère, ce sont les modalités d’appels d’offres notamment pour le transport d’enfants. Cette année encore, les lots définis par le Conseil Général étaient tellement énormes que seul le groupe Vortex a pu y prétendre et donc être reconduit, malgré les soupçons de surfacturation qui ont récemment défrayé la chronique. Pour développer l’économie de proximité, la commande publique devrait respecter les différentes tailles d’entreprises. Toutes doivent pouvoir avoir accès au marché. Il faudrait vraiment un « small business act »** à la française !

Y a-t-il de l’avenir pour les taxis de l’Hérault ?

Et comment ! L’un de nos points forts, c’est la formation de nouveaux chauffeurs car en dépit des turbulences que nous traversons, notre métier reste attractif pour qui veut se prendre en main. Avec un seul et unique examen mis en place par la préfecture chaque année, la formation que nous organisons avec l’école I2FT et qui commencera le 17 août prochain ne comptera pas moins de 36 stagiaires ! Enfin, j’ai confiance en la solidarité de mes collègues et la solidité du réseau que nous avons pu tisser au fil des ans avec nos principaux interlocuteurs. Pour preuve, la FETH-FNAT 34 organise depuis plusieurs années un « Noël des taxis » ouvert aux taxis de la région. Aujourd’hui épaulée par la CNAMS qui a un rôle économique transversal, nous saisissons l’occasion de cette réunion pour organiser des échanges sur l’avenir économique de notre profession. Nous invitons nos collègues de la région, les 7 et 8 décembre prochains, à participer à ce moment festif et rencontrer les représentants des partenaires institutionnels de Montpellier Méditerranée Métropole et de la mairie de Montpellier, de l’ARS, de l’UPA, du Conseil général, du Conseil régional, …,  ainsi que plusieurs partenaires commerciaux de notre profession.

 

* Transports de l’agglomération de Montpellier.

** Loi rédigée dans les années 1950 par le Congrès des États-Unis visant à favoriser les petites et moyennes entreprises dans le tissu économique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :