La frontière du covoiturage

« Les taxis et Uber peuvent-ils coexister à Bruxelles ? » La réponse à cette question des médias bruxellois, une semaine après la manifestation des taxis de la capitale belge contre la concurrence déloyale de l’application du géant californien, est pourtant connue ! La cohabitation entre transporteurs de personnes (taxis, VTC, etc.) et « particuliers faisant du transport de personne à titre onéreux avec leur propre véhicule » n’a rien de nouveau mais jusqu’alors, ces derniers étaient qualifiés de « travailleurs clandestins »… Pour autant, la note pour le cadrage de l’activité de transport de personnes à l’attention du gouvernement de Bruxelles Capitale – sorte de rapport Thévenoud bruxellois –, rédigée par Pascal Smet, ministre du Gouvernement de la Région de Bruxelles-Capitale chargé de la Mobilité et des Travaux publics, semble offrir une ouverture aux plates-formes de mise en relation permettant aux particuliers de s’improviser chauffeurs. S’abritant derrière un discours vertueux célébrant l’innovation et l’économie de partage, la multinationale parviendra-t-elle à faire passer son service pour du covoiturage ? « Il ne faut pas mélanger ce que nous faisons chez Blablacar avec Uber. Chez Airbnb, il y a bien cette notion de partage, puisqu’on peut loger chez l’habitant, qui ne se place pas dans une optique de bénéfice. En revanche, Uber n’est pas du tout dans l’économie collaborative. Les chauffeurs d’Uber ne partagent pas leur voiture, ce sont des conducteurs professionnels. Uber, c’est juste une autre manière de faire du business », déclarait Frédéric Mazzella, cofondateur du site Blablacar, au journal La Tribune, le 16 octobre dernier.Grâce à l’évolution de la technologie smartphone, le covoiturage est devenu un nouvel atout de la mobilité car
il participe à la limitation de l’utilisation de la voiture particulière en solo. Certains pourraient être tentés de les confondre avec les taxis. Sauf que, dans le covoiturage, c’est le chauffeur décide où il va tandis que pour le transport de personnes, n’est-ce pas le client qui choisit ?

Hélène Manceron

Lire 100% NEWS-TAXIS n°54 :

Version smartphone : http://issuu.com/lnmcommunication/docs/100__news_54

Version téléchargeable : https://www.dropbox.com/s/9mnqkre4oq46oxv/100%25%20News%2054.pdf?dl=0

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :