Taxis de l’Essonne : décidés à faire face

Le Syndicat des artisans taxis de l’Essonne – SATE 91 – a organisé son assemblée générale ce samedi 14 février à la faculté des métiers d’Evry. Comme à l’accoutumée, la majorité des taxis du département ont répondu à l’invitation de leur président, Didier Hogrel. Affilié à la FNDT, le SATE est un réseau de taxis dynamiques inscrits dans le développement de l’économie de proximité de leur département.OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Un réseau mobilisé
« Malgré plusieurs mouvements de protestation plus ou moins réussis, force est de constater que le gouvernement traîne à trouver des solutions pour rétablir le juste équilibre que nous sommes en droit d’attendre […]. De nombreuses modifications ont été apportées dans le code des transports. Si certaines de ces mesures ont durci la réglementation de nos concurrents, d’autres vont une fois de plus obliger les taxis à investir, notamment l’obligation d’ici 2017 d’être équipé d’un terminal de paiement pour carte bancaire. Notre fédération entamera toutes les actions nécessaires pour faire prévaloir le manque d’équité de cette nouvelle contrainte », rappelle Didier Hogrel. Outre les multiples demandes de cartes professionnelles de VTC enregistrées par la préfecture du 91 en 2014, le président du SATE s’inquiète du phénomène concurrentiel parisien. « Nous devons nous remettre en question et servir le mieux possible la clientèle essonnienne si nous ne voulons pas voir cette concurrence s’installer. »
Entreprises de proximité
Soucieux de la bonne gestion de leurs entreprises artisanales et des emplois qu’elles ont créés, le bureau du SATE 91 a alerté ses adhérents sur les distorsions de trésorerie engendrées par le passage de 7 % à 10 % de la TVA et déplore l’actualisation tarifaire de 1 %, du « pain béni » pour les détracteurs de la profession. Fervent partisan d’une réforme en profondeur des tarifs taxis, le SATE 91 a renouvelé ses propositions, notamment en matière de dégrèvement des charges et de l’application des tarifs B et D le samedi.
Challengers de terrain
Le renouvellement des contrats de transport scolaire auprès du conseil général de l’Essonne constitue l’un des défis pour l’année 2015. Afin de pouvoir prétendre aux lots proposés à appel d’offres, les professionnels du département n’auront d’autre choix que de s’organiser en coopérative, malgré « les réticences que chacun devra surmonter », pour la survie de leurs entreprises. Autre objet de préoccupation : le transport de malades. L’assemblée générale a été l’occasion de rappeler à tous que la convention départementale avec la CPAM, renouvelée en 2014, sert de support de facturation quelle que soit la caisse d’assurance maladie du patient véhiculé. Enfin, dans l’objectif de valoriser la qualité du service taxi et de faciliter l’exploitation, le SATE 91 a décidé d’organiser cette année des sessions de formation continue pour permettre aux nombreux chauffeurs arrivant au renouvellement quinquennal de leur carte professionnelle de satisfaire au mieux à cette obligation. Pour les essonniens, pas question de céder un pouce de terrain !

HM
Plus d’info sur www.taxidu91.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :