Moderniser les tarifs taxis : un atout pour la mobilité

Régi par un décret datant de 1987, le prix d’une course de taxi est fixé annuellement par le ministre de l’Économie selon une pondération de critères définissant une « course type ». L’arrêté NOR  EINC1427396A du 22 décembre 2014 relatif aux tarifs 2015 des courses de taxis est paru ce 26 décembre fixant l’actualisation à 1 % maximum. Cette augmentation permettra-t-elle aux taxis de se positionner en terme de prix vis-à-vis des VTC ? Les VTC et leurs applications smartphone revendiquent d’être moins chers que les taxis. Est-ce une réalité ? Entre stratégie marketing et grille tarifaire archaïque, les clients semblent perdus. Pourtant, les organisations professionnelles taxis proposent des solutions.bercy2010_petit
Taxis compétitifs !
Le taxi est moins cher qu’un VTC ! Le comparatif publié par Capital.fr est un pavé dans la mare des préjugés anti-taxi dont les VTC et leurs applications smartphones abreuvent leurs campagnes marketing. « On nous fait un faux procès quand on nous épingle sur les tarifs », commente Didier Hogrel, président de la FNDT. « Hors réservation, on est moins cher que les VTC. » Tout en soulignant qu’avec UberPop, « n’importe qui peut s’improviser chauffeur en utilisant son propre véhicule, ce qui permet de pratiquer des tarifs imbattables », le magazine compare, à courses égales, taxis et VTC à Paris, Lyon et Lille. Pour Paris, mieux vaut prendre un taxi comme le fait remarquer le comparatif basé sur une course intra-muros : gare du Nord – gare Montparnasse. Que ce soit en trafic faible ou trafic dense, les taxis parisiens, tant décriés, offrent le meilleur rapport qualité/prix. Idem pour les taxis de Lyon et ceux de Lille même si, pour ces derniers, l’écart est plus faible avec leurs concurrents VTC. Ce n’est pas l’actualisation tarifaire 2015 qui changera la compétitivité du taxi. Même si la course minimum est augmentée de quatorze centimes, son prix de 7 € est désormais lisible pour une clientèle qui s’inquiète souvent du montant à prévoir pour son trajet.
Des tarifs à moderniser
Alors que la crise économique resserre toutes les bourses, les VTC et leurs sociétés d’applications smartphone parviennent à concurrencer les taxis en pratiquant des tarifs plus élevés. Un tour de force qui profite notamment de l’archaïsme de la tarification taxi. Tarif de jour, de nuit, retour compris ou pas… L’architecture de la grille tarifaire applicable aux taxis est un labyrinthe. « La tarification taxi est devenue obsolète », soulignait la FNDT – Fédération nationale du taxi – dans un courrier adressé en novembre dernier à la DGCCRF, après avoir consulté ses organisations départementales, adhérents, sympathisants ainsi que d’autres organisations professionnelles nationales. Harmonisation nationale des plages horaires pour le tarif de nuit ; instauration d’un supplément de prise en charge entre 2 heures et 5 heures du matin pour renforcer la présence des taxis sur les tranches horaire les plus pénibles ; suppression des autres suppléments ; récupération de la TVA sur le carburant essence pour les véhicules hybrides, etc. Les propositions de la Fédération sont multiples mais la modernisation des tarifs applicables aux taxis n’a pu entrer dans le calendrier de 2014. Un défi de plus à relever pour la nouvelle année.

HM

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :