Les groupes de transport alléchés par le VTC

Sans avoir été auditionnés parmi les représentants des VTC ni de ceux des taxis lors de la mission de concertation taxis/VTC, les grands groupes de transport paraissaient se désintéresser du bras de fer que se livrent les deux concurrents. Aujourd’hui, déjà bien implantés auprès des collectivités territoriales, ils n’hésitent plus à avancer leurs pions sur l’échiquier du transport individualisé de personne.
Géant hexagonal
Filiale de Veolia Environnement et de la Caisse des dépôts et consignations, Transdev n’est rien moins que le 3e groupe de transport français, derrière la SNCF et la RATP… Autant dire un poids lourd. Présent à l’international avec plus de 8 milliards d’euros de chiffre d’affaires, Transdev compte bien s’appuyer sur son expertise en matière de transport collectif – notamment en Île-de-France avec les dessertes de banlieue à banlieue et le transport scolaire –, mais aussi de transport à la demande, que ce soit en navette, taxi ou VTC. Ce secteur représente aujourd’hui 8 à 10 % du chiffre d’affaires du groupe et son PDG, Jean-Marc Janaillac, ambitionne de le porter à 13 %. Pour cela, il souhaite aller au-delà de SuperShuttle, une de ses marques déjà implantée en Île-de-France et qui propose un service de TAD à destination des trois aéroports CDG-Orly-Beauvais. En février 2014, il annonçait l’arrivée au printemps de Green Tomato Cars, une flotte de VTC écolos…
Les tomates recrutent
Malgré une annonce un poil prématurée puisque le lancement a d’abord été reporté à l’été, puis à la fin de l’année, Transdev a déjà lancé sa campagne de recrutement. Il cherche des chauffeurs qui auront le privilège de ne conduire que des hybrides – des Prius, pour ne rien vous cacher – qui seront remplacés, à terme, par des véhicules 100 % électriques. Ce nouveau service de VTC « éco-responsables », qui opère également à Washington, est né à Londres en 2006 et peut se prévaloir d’un joli succès puisque, en août 2011, il a reçu le statut de fournisseur privilégié de l’aéroport d’Heathrow de la part des autorités londoniennes. « Nous cultivons l’excellence, nous récoltons des talents ! Nos chauffeurs sont la crème de nos tomates ! Considérés comme les meilleurs du métier, les chauffeurs Greentomatocar© sont choisis pour leur professionnalisme et la complémentarité de leurs aptitudes », dixit le courrier adressé fin août aux chauffeurs de VTC d’Ile-de-France…
Un bon coup à jouer
La tentative de Transdev pourrait bien être couronnée de succès car elle s’appuie sur plusieurs atouts : une puissance financière largement établie, une prise de risques minimum puisque le groupe entend faire appel à des franchisés, une expertise dans le domaine du transport à la demande et de la mise en relation, un aspect écologique revendiqué très tendance et même un appel au patriotisme pour contrer le « vilain » Uber américain qui « ne respecte pas les règles du jeu » ! Pourquoi maintenant ? La réponse du PDG de Transdev est sans ambiguïté : « Le marché est encore naissant », déclare Jean-Marc Janaillac. « On sent que les petits acteurs vont se consolider, il ne faut plus tarder. » Les taxis arriveront-ils à rebondir assez rapidement pour contrer les grands prédateurs ?

LT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :