« Que la justice se mette en route ! »- G. Boulin, Gescop

Tout en participant activement à la mission de concertation entre taxis et VTC, l’Intersyndicale nationale des organisations professionnelles représentant les taxis (FFTP, FNDT, FNTI, FNAT, GESCOP, Sud et UNIT), chauffeurs et entreprises, a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République pour dénoncer les agissements illégaux et déloyaux de certains, qu’ils soient chauffeurs VTC ou plates-formes de mise en relation. Gilles Boulin, codirecteur et administrateur de la Gescop, nous détaille la stratégie adoptée et les attentes qu’elle suscite.

Gilles Boulin
Gilles Boulin, Gescop

Pourquoi avoir saisi la justice ? Quel est votre objectif ?
C’est la Gescop qui porte la plainte mais ce travail minutieux et coûteux a été réalisé grâce à l’ensemble des acteurs de l’Intersyndicale nationale. Coopérateurs, artisans, locataires, salariés comme radio-taxis, si nous sommes concurrents sur le terrain, nous savons pourtant nous unir lorsqu’il s’agit de défendre notre profession. Notre objectif est que le secteur du taxi, quel que soit le rôle de chacun, sorte de cette crise qui menace l’ensemble de l’activité. Si les chauffeurs sauvent leur travail, tout le monde s’en sortira. Et avec les acteurs du taxi, il n’y a pas à craindre une entente illicite sur les prix au détriment des consommateurs : nos tarifs sont imposés par l’État !
Pourquoi avez-vous déposé une procédure judiciaire contre X alors que les témoignages des taxis et des ex-grands remisiers foisonnent ?
Nous avons déposé notre plainte contre X car les agissements délictueux concernent l’ensemble des structures proposant du transport. La concurrence déloyale des VTC s’étend du chauffeur à la plate-forme, chacun opérant dans un registre particulier. On observe trois types d’infractions. D’abord l’utilisation abusive du terme « taxi » ou « cab », notamment dans le référencement des moteurs de recherche. Ensuite, le stationnement et la circulation des VTC dans les zones d’activités sans réservation préalable en attente de clientèle ainsi que leur utilisation des voies de bus et des stations de taxis. Enfin, nous dénonçons la tarification faite par certaines applications qui ne fixent pas le prix de la course à l’avance et utilisent des simili-compteurs disponibles sur les smartphones embarqués dans les véhicules. Notre dossier est complet, avec photos et constats d’huissiers, un véritable travail de fourmi. Et si nous ne pouvons encore nous appuyer sur aucune jurisprudence, nous refusons que la situation soit politiquement étouffée.
Fort de votre expérience du plan Attali, pensez-vous que la profession pourra sortir de cette nouvelle crise ?
Nous attendons que les pouvoirs publics prennent conscience du fléau et que la justice se mette en route pour arrêter le désastre. Les minima de règles décrétées ne sont même pas respectés. Nous ne pouvons plus supporter de voir les maraudes dans nos stations. Si la situation continue à se détériorer et le nombre de VTC à augmenter, chaque course risque de générer des conflits dont les répercussions seront subies directement par les clients. Les start-up d’application smartphone VTC sont des distributeurs, ce ne sont pas des transporteurs. Ils ne contrôlent pas les chauffeurs qu’ils mettent en relation avec les passagers. À l’inverse, les taxis et leurs centraux radio ajoutent au service de mise en relation 4 engagements garantis : un service de transport pour tous les publics ; des tarifs réglementés donc des prix stables ; une garantie de sécurité et une voie de recours. Enfin, véritables micro-entreprises, 100 chauffeurs de taxi font travailler 10 salariés. Pour faire valoir la qualité de notre activité, nous détaillons ces atouts de la profession dans un fascicule que les chauffeurs de notre réseau Gescop distribuent à nos clients.     HM

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :