Le vrai prix du modèle Uber

Si la cotation de la multinationale continue de dévisser depuis son introduction en Bourse, si la toxicité sociale de son business model est démontrée tous les jours, si les scandales impliquant la sécurité des passagers se multiplient, c’est la facture écologique de son développement qui est aujourd’hui mise sur la table. Réunie sous le slogan #TrueCostOfUber, une coalition d’ONG des États-Unis, d’Allemagne, de France, du Royaume-Uni, des Pays-Bas et de Belgique a lancé, le 21 novembre dernier, une campagne dénonçant l’impact écologique de la mode du « ride-hailing ». « L’explosion du nombre de voitures Uber n’a pas accentué la tendance à la baisse du nombre de trajets en voiture, qui s’est amorcée dans les années 2000 […]. Uber et les services similaires intensifient le trafic et accroissent le nombre de kilomètres parcourus dans les zones urbaines. Dans les cas de Paris et Londres, les kilomètres effectués par ces voitures supplémentaires produisent environ 515 kilotonnes d’émissions de CO2 par an. Ce qui équivaut à ajouter les émissions de CO2 de 250 000 voitures supplémentaires appartenant à des particuliers », explique l’association française Respire. Fidèles à leur ligne de défense et leurs arguments marketing, les plates-formes disruptives Uber et Lyft font d’abord mine d’accepter leur responsabilité dans l’augmentation de la circulation… avant d’en rejeter la faute sur les particuliers et les livreurs ! Motivant des demandeurs d’emploi à acquérir une voiture afin de travailler – comme la rémunération du covoiturage motive les automobilistes à sortir leur voiture du garage plutôt que d’utiliser les transports publics –, l’ubérisation du transport de personnes n’est pas un bienfait !
En France, à l’approche des prochaines grèves des transports publics, Uber et consorts ont inondé de publicités métros, bus, gares et aéroports. Alors que la pollution de l’air est reconnue par l’Organisation mondiale de la santé comme un facteur de risque majeur pour la santé, ne serait-il pas temps que sur leurs réclames soit indiqué à l’instar des paquets de cigarettes : « Attention rouler tue » ?

Hélène Manceron

Plus d’infos :
Etude « Europe Giant’s ‘Taxi’ Company: is Uber part of the solution or the problem », Transport & Environment – Télécharger l’étude

 

Feuilleter l’édition digitale

Photo de couverture Noël Paris 2019 ©DoYouSpeakTaxi ?

 

Consulter les annonces

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :