Taxis du 92 : « Pas challengers mais leaders ! »

« Notre zone de prise en charge dispose d’un gros potentiel de clientèle qu’il faut servir et ne pas laisser partir. On ne peut plus travailler à la carte de visite ! Nous serions faibles à travailler chacun pour soi. Il faut favoriser l’offre d’un réseau incontournable. Face aux VTC, nous ne sommes pas des challengers mais des leaders ! » Le ton est rapidement donné lorsque l’on interroge, sur les perspectives pour leur profession, Christophe Van Lierde et José Cardoso, respectivement président et secrétaire du SATC92, Syndicat des Artisans Taxis Communaux des Hauts-de-Seine.
Proposer un avenir
À rebours des raisonnements pessimistes sur l’avenir de la profession, les membres du SATC 92 démontrent la vitalité d’un secteur taxi au service de l’économie de proximité. Syndicat affilié à la FNDT, le SATC92 est animé par une équipe de chefs d’entreprise qui impulsent une dynamique novatrice dans l’organisation du service des taxis sur leur zone de prise en charge. Afin d’accompagner le renouvellement d’effectif et rompre avec la difficulté d’accès à la profession, le syndicat a créé une école qui dispensera formations initiale et continue. « Une première depuis 30 ans ! », souligne Christophe Van Lierde. Aux futurs taxis, le SATC92 propose également un accompagnement ainsi que l’opportunité de rejoindre un réseau professionnel dynamique. « Pour les futurs chauffeurs, c’est le gage d’un avenir. Pour nous, c’est le renfort de nouveaux taxis et le gain d’une tranquillité de travail », précise José Cardoso.
Une clientèle diversifiée
Contrairement aux idées reçues, le chiffre d’affaires des taxis des Hauts-de-Seine n’est pas uniquement constitué de courses conventionnées, même si la CPAM reste un prescripteur important. Exerçant sur les communes de Meudon, Saint-Cloud, Sèvres, Chaville, Garches, Ville-d’Avray, Vaucresson, Marne-la-Coquette et Rueil-Malmaison, ils accompagnent une clientèle à destination des aéroports, gares et entreprises du département et de la capitale mais également des enfants vers les centres de soins spécialisés ainsi que de nombreux habitants lors de leur déplacements de proximité. Pour optimiser la disponibilité des véhicules, le SATC 92 a pris l’initiative de favoriser la création d’une plate-forme regroupant les différents réseaux de mise en relation d’ores et déjà organisés sur le département. « Il faut nous regrouper et mutualiser nos moyens pour satisfaire au mieux la demande de notre clientèle », rappelle José Cardoso.
Taxi 3.0
La solution ? Regrouper les centraux communaux de mise en relation déjà présents en une plate-forme multicanal (digital, téléphone, web) afin d’accroître la présence des taxis et offrir un nouvel argument dans leur développement commercial. Fruit d’un travail d’équipe mis en œuvre depuis deux ans, cette innovation technologique permettra de moderniser sans déstructurer ! Technologiquement, et sans aucun surcoût pour les chauffeurs, cette nouvelle plate-forme accédera au dispositif de maraude électronique le.taxi grâce au logiciel Aramus édité par la société Axygest. Et s’il manque de taxis ? « Nous créerons des licences ! » répondent sans complexe les membres du SATC 92. Un vent nouveau soufflerait-il sur la profession ?

HM
Plus d’info : http://www.satc92.fr/

Taxis Garches A P.6

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :