Sécurité routière : l’oreillette, c’est fini !

Outre l’abaissement de la vitesse maximale autorisée sur certains tronçons de routes à double sens – encore au stade de l’expérimentation –, qui passerait de 90 km/h à 80 km/h, ainsi que l’abaissement du taux légal d’alcoolémie de 0,5 g/l à 0,2 g/l pendant 3 ans pour les conducteurs novices*, la mesure phare de ce mois de juillet est bel et bien l’interdiction du kit mains-libres pour tous les conducteurs, à quatre ou deux roues, y compris les vélos !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
3 points, 135 euros
Après 4 mois consécutifs de hausse de la mortalité routière, plus question d’hésiter pour le gouvernement : le kit mains-libres est désormais interdit depuis le 1er juillet. Une restriction qui fait de la France le plus restrictif de tous les pays de l’Union européenne où oreillette et casque audio restent autorisés, à l’exception notable de l’Espagne qui exige qu’ils soient sans fil. Musique, infos, indications GPS ou conversation téléphonique, les forces de l’ordre sont aujourd’hui en droit de verbaliser les contrevenants pour le port de ce type d’appareil au volant. La sanction encourue est de 135 euros et la perte de 3 points sur le permis de conduire.
Avec ou sans fil
«Je m’en fiche, j’ai une oreillette Bluetooth.» Désolé, ça ne marche pas. Passe encore en Espagne où l’interdiction de l’oreillette au volant ne s’applique pas aux dispositifs sans fil, mais les conducteurs français, y compris motards et cyclistes, ne pourront plus dorénavant qu’utiliser le kit Bluetooth intégré. Pour justifier une décision aussi radicale, les pouvoirs publics s’appuient sur des chiffres éloquents : en 2014, une étude révèle que 34 % des automobilistes reconnaissent utiliser leur téléphone en conduisant, contre 18 % seulement l’année précédente. Par ailleurs, le ministère de l’Intérieur estime que l’usage du téléphone au volant est responsable d’un accident corporel sur dix.
Dans les tuyaux
Parmi les « nouveautés » à venir, les automobilistes peuvent s’attendre à : « préciser la réglementation du surtintage des vitres à l’avant des véhicules pour garantir le bon contrôle de certains comportements dangereux (utilisation du téléphone au volant, non-port de la ceinture de sécurité…) » (mesure 23) ; « relancer le déploiement de radars feux rouges et leur associer systématiquement un module de contrôle de la vitesse, notamment en agglomération » (mesure 12) ; « permettre aux maires d’abaisser la vitesse sur de grandes parties, voire sur la totalité de l’agglomération (et non plus uniquement dans quelques rues), pour réduire le nombre et la gravité des collisions » (mesure 10). Cette dernière mesure concerne particulièrement Paris où l’adjoint chargé des Transports, Christophe Najdovski, a annoncé fin mai qu’un tiers de l’agglomération parisienne serait en zone 30 d’ici la fin de l’année, contre 20 % actuellement.

LT

A consulter :

Dossier de presse du 26 janvier 2015 : http://bit.ly/26mesuresSecuriteRoutiere

Législations des pays européens sur le téléphone portable et la conduite : http://bit.ly/Legislationeurope

 

* À noter que cette mesure qui, de facto, interdit toute consommation d’alcool avant de prendre le volant, concerne également les conducteurs ayant dû repasser leur permis après la perte de l’intégralité de leurs points.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :