Du nouveau chez les hybrides

Christophe Van Lierde, président du syndicat FNDT des Hauts-de-Seine, a la tête sur les épaules. Pas le genre à s’enflammer pour le dernier gadget à la mode. Pourtant, après avoir essayé la version hybride essence du Mitsubishi Outlander, il nous fait part de ses commentaires sur ce véhicule qui – excusez du peu – est numéro 1 des ventes en 2014 en France sur le segment des hybrides rechargeables, devançant ses concurrents de chez BMW, Volvo ou encore Toyota !

1280px-Mitsubishi_Outlander_PHEV_(side)_white_small
Quelles impressions après cet essai ? S’adapte-t-on facilement à ce véhicule d’un genre nouveau ?
Pour tout vous dire, ma principale adaptation a été de conduire avec une boîte auto, moi qui roule actuellement en Ford S-Max boîte méca. Pour le reste, je n’ai pratiquement que des compliments. Il est vrai que j’ai bénéficié de la version Instyle, le haut de gamme de l’Outlander PHEV qui va quand même chercher dans les 50 000 € TTC, déduction faite des 4 000 € de bonus gouvernemental, sans compter les 17 % de remise offerts pour les taxis par le concessionnaire avec lequel j’ai réalisé l’essai. Question prix, il n’y a finalement pas une énorme différence avec son équivalent diesel, la version grand luxe Instyle BVA à 39 990 € auxquels il faut rajouter 1 600 € de malus. En tout, moins de 10 000 €, un écart presque raisonnable pour ce type de véhicules. Et le confort est très satisfaisant.
Le confort, justement, dites-nous-en quelques mots…
J’avoue avoir été bluffé par le silence au démarrage et à faible vitesse qui est impressionnant… On s’en rend compte d’autant plus lorsque le moteur thermique prend le relais des deux moteurs électriques. Et même dans ce cas, grâce au soin apporté à l’isolation phonique, notamment en matière de vitrage des portes avant et du pare-brise, la sensation de quiétude est franchement appréciable par rapport aux véhicules que j’ai eus en mains jusqu’à présent. Ajoutez à cela le toit ouvrant, des sièges chauffants, un équipement audio remarquable qui permet de diriger le son vers le conducteur ou les passagers à convenance ainsi que des options technologiques non négligeables telles que FCM – Système de réduction de vitesse avant collision et l’avertisseur de dépassement de ligne blanche – LDW. Question habitabilité et volume du coffre, rien à redire non plus, et c’est un point important pour les professionnels que nous sommes. Un petit bémol cependant pour ceux qui, comme moi, font du transport CPAM simultané : il n’existe pas de version 7 places.
Pensez-vous qu’il convienne à une exploitation taxi ?
J’estime que ce SUV est bien adapté à une utilisation en ville. Lors de l’essai, je l’ai poussé un peu pour voir ce qu’il avait dans le ventre et il a du répondant sur l’autoroute. J’ai enregistré une consommation entre 7 et 9 l/100 km, équivalente à mon style de conduite habituel. Normal vu le poids respectable du modèle ! Aux constructeurs de négocier avec les pétroliers et les États pour faire baisser le prix de l’essence par rapport au gazole. Durant l’essai, je me suis pris au jeu d’utiliser la fonction Eco-mode qui permet d’analyser ses résultats. Avec l’arrivée des hybrides et des électriques, on découvre une nouvelle façon de conduire où l’automobiliste peut mieux maîtriser sa consommation.

LT

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :